Partie en 6e position sur huit concurrents, Claeys, 35 ans, a signé un score de 75.680 lui permettant de décrocher une deuxième médaille de bronze à Tokyo après celle remportée dans l'épreuve individuelle test. Avec Michèle George et Barbara Minneci, elle avait aussi pris la 5e place lors du concours par équipe. Michèle George avait elle remporté l'or sur l'épreuve test en grade V. La médaille d'or est revenue à la Néerlandaise Sanne Voets, avec Demantur, avec 82.065 points devant la Suédoise Louise Etzner Jakobsson, avec Goldstrike B.J (76.085). Claeys, 35 ans, avait pris la 4e place des Jeux para-équestres mondiaux en 2018 et fut vice-championne d'Europe en 2019 et 2017. Suite à une chute de cheval en 2007, elle s'est retrouvée avec des nerfs endommagés côté droit, au bras et à la jambe. Après deux ans de rééducation, elle a pu se remettre à l'équitation décidant de poursuivre dans le dressage. (Belga)

Partie en 6e position sur huit concurrents, Claeys, 35 ans, a signé un score de 75.680 lui permettant de décrocher une deuxième médaille de bronze à Tokyo après celle remportée dans l'épreuve individuelle test. Avec Michèle George et Barbara Minneci, elle avait aussi pris la 5e place lors du concours par équipe. Michèle George avait elle remporté l'or sur l'épreuve test en grade V. La médaille d'or est revenue à la Néerlandaise Sanne Voets, avec Demantur, avec 82.065 points devant la Suédoise Louise Etzner Jakobsson, avec Goldstrike B.J (76.085). Claeys, 35 ans, avait pris la 4e place des Jeux para-équestres mondiaux en 2018 et fut vice-championne d'Europe en 2019 et 2017. Suite à une chute de cheval en 2007, elle s'est retrouvée avec des nerfs endommagés côté droit, au bras et à la jambe. Après deux ans de rééducation, elle a pu se remettre à l'équitation décidant de poursuivre dans le dressage. (Belga)