Ce qui le serait vraiment, en revanche, c'est qu'après avoir qualifié Genk, sacré champion de Belgique, en mai dernier, l'entraîneur Philippe Clement, de retour à Bruges, récidive maintenant à la tête d'une autre équipe, via les tours préliminaires. L'exploit est à portée puisque les blauw en zwart partent avec un goal d'avance (1-0) à domicile. Ils sont à 90 ou 120 minutes des poules aux oeufs d'or. "Linz va se montrer aussi énergique et déterminé que contre Bâle et à l'aller", a prévenu Clement en conférence de presse mardi. "C'est une équipe très physique, mais également très motivée. Il suffit de lire la presse autrichienne pour s'en persuader. On ne va pas rigoler, mais eux non plus. Parce que nous aussi, on est très motivés. Un match nul suffit, mais ce n'est pas l'objectif. On veut gagner, et donc marquer. Miser sur le draw serait d'ailleurs pure folie, vu qu'au moindre grain de sable on pourrait se retrouver en Europa League..." Les tirs au but avaient réussi aux Brugeois en 2002, 2003 et 2005. "On ne s'est pas spécialement entraîné en vue d'une éventuelle séance", précise à ce propos Clement. "Parce que selon moi cela ne sert à rien. J'ai pu me rendre compte lors de précédents entraînements, quels sont les joueurs les plus efficaces dans cet exercice. Maintenant j'espère sincèrement qu'on en arrivera pas là..." On se souviendra que lors de l'arrivée à Bruges de Clement, ni lui ni personne dans le club, ne faisait preuve d'un très grand optimisme concernant ces tours préliminaires. Mais depuis tout le monde y croit. Le résultat de mercredi ne changera cependant rien à la volonté du milieu de terrain kenyan de Tottenham de 28 ans, Victor Wanyama (ex-coéquipier de Clement au Germinal Beerschot) de revenir en Belgique et plus précisément à Bruges. "Je connais ses qualités, mais aussi sa mentalité", a déclaré Clement à son sujet. "Cela dit on a également d'autres joueurs en vue, et une qualification mercredi renforcerait nos chances de les convaincre..." Ruud Vormer et ses équipiers ont été dispensés de Jupiler Pro League le week-end passé. Pendant ce temps là l'ASK Linz s'imposait 1-2 au Rapid de Vienne, un club historique de la Bundesliga autrichienne, où il ne joue plus un très grand rôle. "On a profité du cadeau pour effectuer une préparation parfaite en vue de ce match", commente le défenseur ivoirien de Bruges Simon Deli. "On est prêts à 200 %. Disputer la Ligue des Champions a toujours été mon rêve, et je ne vais pas laisser passer cette occasion unique de le réaliser..." (Belga)