Quelle mouche t'a piqué pour tenir de tels propos ?

Mohamed Aoulad : Cette insulte résulte simplement d'un moment de frustration. J'aurais très bien pu dire m**** mais j'ai dit fils de p*** et je le regrette. Tenir ces propos fut une erreur, surtout vis-à-vis des jeunes enfants présents.

Pourquoi es-tu apparu si énervé après ton but ?

Auparavant, j'avais eu une discussion houleuse avec Mehdi Bayat. Il m'a clairement expliqué qu'il ne comptait plus sur moi car financièrement, je ne lui apportais aucune plus-value. Dans le même temps, il m'annonce chercher une alternative à mon poste. C'était la première fois de ma vie qu'on ne comptait plus sur moi. Ça m'a fait énormément de mal d'entendre les propos du directeur général au vu du boulot que j'abattais. Depuis, je ne lui ai plus parlé.

Ton geste était donc uniquement destiné à Mehdi Bayat ?

J'ai voulu lui répondre sur le terrain. Je l'ai fait par mon but et par ce geste.

Tu le regrettes ?

Absolument pas, je l'assume entièrement. Je voulais lui faire passer un message clair : ouvrez les yeux !

Par Romain Van Der Pluym

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans votre Sport/Foot Magazine

Quelle mouche t'a piqué pour tenir de tels propos ?Mohamed Aoulad : Cette insulte résulte simplement d'un moment de frustration. J'aurais très bien pu dire m**** mais j'ai dit fils de p*** et je le regrette. Tenir ces propos fut une erreur, surtout vis-à-vis des jeunes enfants présents. Pourquoi es-tu apparu si énervé après ton but ?Auparavant, j'avais eu une discussion houleuse avec Mehdi Bayat. Il m'a clairement expliqué qu'il ne comptait plus sur moi car financièrement, je ne lui apportais aucune plus-value. Dans le même temps, il m'annonce chercher une alternative à mon poste. C'était la première fois de ma vie qu'on ne comptait plus sur moi. Ça m'a fait énormément de mal d'entendre les propos du directeur général au vu du boulot que j'abattais. Depuis, je ne lui ai plus parlé.Ton geste était donc uniquement destiné à Mehdi Bayat ?J'ai voulu lui répondre sur le terrain. Je l'ai fait par mon but et par ce geste.Tu le regrettes ?Absolument pas, je l'assume entièrement. Je voulais lui faire passer un message clair : ouvrez les yeux !Par Romain Van Der PluymRetrouvez l'intégralité de l'interview dans votre Sport/Foot Magazine