Devant encore plus de 16.000 spectateurs, les Giants montent ainsi sur le podium derrière Tenerife et Virtus Bologne dont l'ordre sera déterminé à l'issue de la finale (18h00). Si les hommes de Roel Moors n'ont pu aller au bout de leurs rêves, les Anversois ont sur ravaler leur déception née de leur demi-finale perdue face à Tenerife vendredi pour accrocher une médaille autour de leur cou. Mené 7-16, Anvers a pu compter sur Jae'Sean Tate pour renverser une donne pas si bien engagée. L'ailier américain alignera d'abord dix points d'affilée pour passer à 22-18. De -9, les Giants rejoindront la pause à +11 (37-26), malgré un 4/11 à trois points (pour 2/12 à Bamberg), mais grâce surtout à des mailles resserrées en défense pour contrer les velléités notamment de Tyrese Rice, 31 ans, élu MVP (Most Valable Player), meilleur joueur de cette Ligue des Champions. Jae'Sean Tate a inscrit 14 de ses 16 en première armure (pour 7 rebonds au total). Bamberg a bien tenté de réagir, timidement, en seconde période. Limités à dix unités sur les seize dernières minutes de la première mi-temps, les Allemands ont tenté le coup avec Rubit (8pts, 10 rbds), mais Rice en restera à 8 unités dont six en première mi-temps. Le moteur allemand toussotait. Côté anversois, si Paris Lee, le meneur, se contentera de 3 points et 5 assists, Kalinoski (10 pts) et Sanders (8 pts) ont notamment aligné à longue distance pour permettre aux Anversois, mieux en réussite, de garder leur viatique. L'écart oscillera autour des dix unités (51-42 à la demi-heure). Du moins jusqu'à cinq minutes du terme, quand Akyazili (8 pts) plantera à trois points pour creuser l'écart et lancer définitivement les Giants vers la victoire (65-47 puis 72-58 au coup de sifflet final). Roel Moors, élu coach de la saison en Ligue des Champions, Ismaël Bako dans le cinq majeur (et meilleur contreur avec 25 bloc-shots), la moisson anversoise aura été fructueuse sur la scène européenne. Vainqueur de la Coupe de Belgique fin mars en mettant fin à l'hégémonie d'Ostende, 3e du Final Four de la Ligue des Champions, Anvers se concentre à présent pleinement sur le championnat dont il occupe la première place à cinq journées de la fin de la phase classique. Là aussi, l'objectif de Roel Moors et de ses hommes sera de faire tomber Ostende, champion ces sept dernières années à l'issue d'une dernière finale remportée ... face aux Giants en juin dernier. (Belga)

Devant encore plus de 16.000 spectateurs, les Giants montent ainsi sur le podium derrière Tenerife et Virtus Bologne dont l'ordre sera déterminé à l'issue de la finale (18h00). Si les hommes de Roel Moors n'ont pu aller au bout de leurs rêves, les Anversois ont sur ravaler leur déception née de leur demi-finale perdue face à Tenerife vendredi pour accrocher une médaille autour de leur cou. Mené 7-16, Anvers a pu compter sur Jae'Sean Tate pour renverser une donne pas si bien engagée. L'ailier américain alignera d'abord dix points d'affilée pour passer à 22-18. De -9, les Giants rejoindront la pause à +11 (37-26), malgré un 4/11 à trois points (pour 2/12 à Bamberg), mais grâce surtout à des mailles resserrées en défense pour contrer les velléités notamment de Tyrese Rice, 31 ans, élu MVP (Most Valable Player), meilleur joueur de cette Ligue des Champions. Jae'Sean Tate a inscrit 14 de ses 16 en première armure (pour 7 rebonds au total). Bamberg a bien tenté de réagir, timidement, en seconde période. Limités à dix unités sur les seize dernières minutes de la première mi-temps, les Allemands ont tenté le coup avec Rubit (8pts, 10 rbds), mais Rice en restera à 8 unités dont six en première mi-temps. Le moteur allemand toussotait. Côté anversois, si Paris Lee, le meneur, se contentera de 3 points et 5 assists, Kalinoski (10 pts) et Sanders (8 pts) ont notamment aligné à longue distance pour permettre aux Anversois, mieux en réussite, de garder leur viatique. L'écart oscillera autour des dix unités (51-42 à la demi-heure). Du moins jusqu'à cinq minutes du terme, quand Akyazili (8 pts) plantera à trois points pour creuser l'écart et lancer définitivement les Giants vers la victoire (65-47 puis 72-58 au coup de sifflet final). Roel Moors, élu coach de la saison en Ligue des Champions, Ismaël Bako dans le cinq majeur (et meilleur contreur avec 25 bloc-shots), la moisson anversoise aura été fructueuse sur la scène européenne. Vainqueur de la Coupe de Belgique fin mars en mettant fin à l'hégémonie d'Ostende, 3e du Final Four de la Ligue des Champions, Anvers se concentre à présent pleinement sur le championnat dont il occupe la première place à cinq journées de la fin de la phase classique. Là aussi, l'objectif de Roel Moors et de ses hommes sera de faire tomber Ostende, champion ces sept dernières années à l'issue d'une dernière finale remportée ... face aux Giants en juin dernier. (Belga)