"La Coupe d'Europe, c'est une ambiance particulière", a expliqué le gardien de l'Union lundi en conférence de presse. "J'ai eu la chance de connaître quelques campagnes avec le Standard, même si j'étais sur le banc, mais aussi en équipe nationale. Je suis content de retrouver l'Europe, surtout quand je pense que je jouais encore contre Knokke ou Audenarde (avec Virton, ndlr) il y a quatre ans." Championne en D1B il y a un peu plus d'un an et vice-championne de Belgique en mai dernier, l'Union va désormais retrouver l'Europe, 58 ans plus tard. "Je pense que le groupe ne se rend pas vraiment compte et c'est ce qui fait notre force aussi", a ajouté Moris. "Je pense que l'on s'en rendra compte dans quelques années quand nous serons à la retraite. Nous sommes en tout cas fiers d'avoir ramené l'Union en Europe." Avec un statut d'outsider qui leur va comme un gant, Moris et ses équipiers croient en l'exploit mardi au match aller. "Si tout le monde est concentré, nous avons la possibilité de faire un bon match. Ce serait incroyable d'accrocher un barrage de Ligue des Champions. Personnellement, je suis quelqu'un qui croit au destin et je suis sûr que le score est déjà écrit quelque part", a conclu le Luxembourgeois. (Belga)

"La Coupe d'Europe, c'est une ambiance particulière", a expliqué le gardien de l'Union lundi en conférence de presse. "J'ai eu la chance de connaître quelques campagnes avec le Standard, même si j'étais sur le banc, mais aussi en équipe nationale. Je suis content de retrouver l'Europe, surtout quand je pense que je jouais encore contre Knokke ou Audenarde (avec Virton, ndlr) il y a quatre ans." Championne en D1B il y a un peu plus d'un an et vice-championne de Belgique en mai dernier, l'Union va désormais retrouver l'Europe, 58 ans plus tard. "Je pense que le groupe ne se rend pas vraiment compte et c'est ce qui fait notre force aussi", a ajouté Moris. "Je pense que l'on s'en rendra compte dans quelques années quand nous serons à la retraite. Nous sommes en tout cas fiers d'avoir ramené l'Union en Europe." Avec un statut d'outsider qui leur va comme un gant, Moris et ses équipiers croient en l'exploit mardi au match aller. "Si tout le monde est concentré, nous avons la possibilité de faire un bon match. Ce serait incroyable d'accrocher un barrage de Ligue des Champions. Personnellement, je suis quelqu'un qui croit au destin et je suis sûr que le score est déjà écrit quelque part", a conclu le Luxembourgeois. (Belga)