Depuis le 30 juin, quand elle a réalisé le minimum mondial pour Doha sur 100 mètres haies (12.96), Anne Zagré a passé très peu de haies à l'entraînement. Elle a néanmoins pu se tester mercredi soir au meeting de Liège où elle s'est imposée en un temps moyen de 13.23. "Je souffre toujours d'un ischio et je dois vivre avec la douleur", a indiqué la Bruxelloise. "Je suis certes soulagée d'avoir déjà le minimum mondial à mon actif mais j'aurais quand même voulu mieux faire à Liège. Avec la douleur, je connais des hauts et des bas et Liège était un bas. C'est assez compliqué à gérer mentalement. Je serai samedi à la Nuit d'Heusden pour un mieux, j'espère." (Belga)

Depuis le 30 juin, quand elle a réalisé le minimum mondial pour Doha sur 100 mètres haies (12.96), Anne Zagré a passé très peu de haies à l'entraînement. Elle a néanmoins pu se tester mercredi soir au meeting de Liège où elle s'est imposée en un temps moyen de 13.23. "Je souffre toujours d'un ischio et je dois vivre avec la douleur", a indiqué la Bruxelloise. "Je suis certes soulagée d'avoir déjà le minimum mondial à mon actif mais j'aurais quand même voulu mieux faire à Liège. Avec la douleur, je connais des hauts et des bas et Liège était un bas. C'est assez compliqué à gérer mentalement. Je serai samedi à la Nuit d'Heusden pour un mieux, j'espère." (Belga)