Fin avril, Anne d'Ieteren avait quitté la présidence du BPC après trois mandats en 13 ans. Dès son arrivée à la tête du BPC, son principal objectif était de professionnaliser le Mouvement paralympique belge. Lors de sa présidence, la Belgique a remporté de nombreuses médailles olympiques dont sept à Londres en 2012 et onze à Rio en 2016 avant un bilan de quinze médailles à Tokyo l'été dernier et même une médaille historique aux Jeux d'hiver de Pyeongchang. "Je suis honorée d'être la première lauréate du Belgian Paralympic Legacy Award et fière de la pierre que j'aurai apportée à cet édifice. Je resterai évidemment la première supportrice des athlètes paralympiques et j'ai hâte d'assister à leurs futurs exploits", a réagi D'Ieteren, citée dans le communiqué. Après avoir quitté la présidence, Anne d'Ieteren a été nommée "Présidente d'Honneur" du BPC et reste également présidente de la Ligue Handisport Francophone à la tête de laquelle elle a été réélue il y a deux mois. (Belga)

Fin avril, Anne d'Ieteren avait quitté la présidence du BPC après trois mandats en 13 ans. Dès son arrivée à la tête du BPC, son principal objectif était de professionnaliser le Mouvement paralympique belge. Lors de sa présidence, la Belgique a remporté de nombreuses médailles olympiques dont sept à Londres en 2012 et onze à Rio en 2016 avant un bilan de quinze médailles à Tokyo l'été dernier et même une médaille historique aux Jeux d'hiver de Pyeongchang. "Je suis honorée d'être la première lauréate du Belgian Paralympic Legacy Award et fière de la pierre que j'aurai apportée à cet édifice. Je resterai évidemment la première supportrice des athlètes paralympiques et j'ai hâte d'assister à leurs futurs exploits", a réagi D'Ieteren, citée dans le communiqué. Après avoir quitté la présidence, Anne d'Ieteren a été nommée "Présidente d'Honneur" du BPC et reste également présidente de la Ligue Handisport Francophone à la tête de laquelle elle a été réélue il y a deux mois. (Belga)