Sacrée devant Eline Berings à Louvain-la-Neuve dans un temps de 8.09, soit quatre centièmes de plus que son meilleur chrono de la saison réalisé début février à Berlin (8.05), Anne Zagré arrive en Pologne dans de bonnes conditions. "Je n'ai pas eu de pépins cet hiver, ça fait du bien", a dit la pensionnaire de l'Excelsior jeudi en conférence de presse. "Je veux courir encore plus vite ici, établir un nouveau meilleur temps personnel cette saison." Après une saison 2020 largement perturbée par le coronavirus, la Bruxelloise apprécie ce retour aux choses sérieuses. "C'est vraiment sympa de revenir dans un grand championnat. Même s'il y a des mesures particulières, cela fait du bien". Cruellement disqualifiée en séries pour un faux départ litigieux à l'Euro indoor de Belgrade en 2017, Zagré n'a "aucun sentiment de revanche". "Je n'y pense plus du tout, nous sommes sur un autre championnat." Zagré, 30 ans, estime que l'absence de public en Pologne "ne change pas grand chose" d'un point de vue sportif. "L'attention est identique et la volonté de faire du mieux possible est la même", a assuré celle qui a profité d'une année 2020 sans rendez-vous majeurs pour mettre l'accent sur la vivacité. Zagré et Eline Berings, l'autre hurdleuse belge en lice à Torun, disputeront les séries de l'épreuve samedi matin dès 12h10. Jeudi, elles ont pu reconnaitre la piste polonaise. "J'ai eu de bonnes sensations, elle semble rapide et je l'aime beaucoup", a encore expliqué Zagré. Chez les messieurs, Kobe Vleminckx et Gaylord Kuba Di-Vita ont été repêchés par la fédération belge afin de disputer le 60 mètres. "Ça m'a fait énormément plaisir de voir mon nom sur la liste", a dit Kuba Di-Vita, 25 ans. "Je ressens un peu de stress car c'est mon premier grand championnat en individuel. Je veux évidemment sortir la meilleure course possible et, avec le concurrence, ça ne peut qu'aller vite." (Belga)

Sacrée devant Eline Berings à Louvain-la-Neuve dans un temps de 8.09, soit quatre centièmes de plus que son meilleur chrono de la saison réalisé début février à Berlin (8.05), Anne Zagré arrive en Pologne dans de bonnes conditions. "Je n'ai pas eu de pépins cet hiver, ça fait du bien", a dit la pensionnaire de l'Excelsior jeudi en conférence de presse. "Je veux courir encore plus vite ici, établir un nouveau meilleur temps personnel cette saison." Après une saison 2020 largement perturbée par le coronavirus, la Bruxelloise apprécie ce retour aux choses sérieuses. "C'est vraiment sympa de revenir dans un grand championnat. Même s'il y a des mesures particulières, cela fait du bien". Cruellement disqualifiée en séries pour un faux départ litigieux à l'Euro indoor de Belgrade en 2017, Zagré n'a "aucun sentiment de revanche". "Je n'y pense plus du tout, nous sommes sur un autre championnat." Zagré, 30 ans, estime que l'absence de public en Pologne "ne change pas grand chose" d'un point de vue sportif. "L'attention est identique et la volonté de faire du mieux possible est la même", a assuré celle qui a profité d'une année 2020 sans rendez-vous majeurs pour mettre l'accent sur la vivacité. Zagré et Eline Berings, l'autre hurdleuse belge en lice à Torun, disputeront les séries de l'épreuve samedi matin dès 12h10. Jeudi, elles ont pu reconnaitre la piste polonaise. "J'ai eu de bonnes sensations, elle semble rapide et je l'aime beaucoup", a encore expliqué Zagré. Chez les messieurs, Kobe Vleminckx et Gaylord Kuba Di-Vita ont été repêchés par la fédération belge afin de disputer le 60 mètres. "Ça m'a fait énormément plaisir de voir mon nom sur la liste", a dit Kuba Di-Vita, 25 ans. "Je ressens un peu de stress car c'est mon premier grand championnat en individuel. Je veux évidemment sortir la meilleure course possible et, avec le concurrence, ça ne peut qu'aller vite." (Belga)