Van Bellinghen a tiré une barre de 103 kg à l'arraché, nouveau record de Belgique, après avoir effacé 98 kg et 101 kg. Elle a ensuite réussi le 4e score à l'épaulé-jeté en soulevant 118 kg à sa première barre. Elle a ensuite manqué ses deux essais à 121 kg qui lui aurait donné l'or au total olympique. La Grecque Eleni Konstantinidi s'est imposée avec 126 kg devant l'Arménienne Liana Gyurjyan (120) et l'Allemande Nina Schroth (120). Son total aux deux mouvements (221 kg) lui offre le bronze derrière Konstantinidi, médaille d'or avec 223 kg (97+126) et Nina Schroth, médaille d'argent grâce à ses 222 kg (102+120). Van Bellinghen avait pris la 4e place du total olympique à l'Euro 2017 à Split et à celui de 2018 à Bucarest dans la catégorie des moins de 90 kg, avec au passage le bronze à l'épaule-jeté en 2017 et l'argent à l'arraché en 2018. Elle a terminé 12e des Mondiaux 2018 chez les -81 kg. (Belga)

Van Bellinghen a tiré une barre de 103 kg à l'arraché, nouveau record de Belgique, après avoir effacé 98 kg et 101 kg. Elle a ensuite réussi le 4e score à l'épaulé-jeté en soulevant 118 kg à sa première barre. Elle a ensuite manqué ses deux essais à 121 kg qui lui aurait donné l'or au total olympique. La Grecque Eleni Konstantinidi s'est imposée avec 126 kg devant l'Arménienne Liana Gyurjyan (120) et l'Allemande Nina Schroth (120). Son total aux deux mouvements (221 kg) lui offre le bronze derrière Konstantinidi, médaille d'or avec 223 kg (97+126) et Nina Schroth, médaille d'argent grâce à ses 222 kg (102+120). Van Bellinghen avait pris la 4e place du total olympique à l'Euro 2017 à Split et à celui de 2018 à Bucarest dans la catégorie des moins de 90 kg, avec au passage le bronze à l'épaule-jeté en 2017 et l'argent à l'arraché en 2018. Elle a terminé 12e des Mondiaux 2018 chez les -81 kg. (Belga)