Blessé puis opéré à la hanche en janvier, Murray aurait déjà dû faire son retour à Rosmalen cette semaine. Il avait cependant décidé de faire l'impasse sur le tournoi néerlandais, estimant qu'il "n'était pas encore totalement prêt". Murray, triple vainqueur en Grand Chelem dont deux fois sur le gazon londonien de Wimbledon, fera donc son retour devant son public au Queen's, un tournoi qu'il a déjà remporté à cinq reprises (2009, 2011, 2013, 2015 et 2016). Son dernier match remonte à juillet 2017, lorsqu'il a été éliminé en quarts de finale de Wimbledon par l'Américain Sam Querrey. Après une longue période de repos, Murrays a longtemps espéré pouvoir disputer l'Open d'Australie en début de saison 2018. Toujours gêné par sa hanche, il a préféré se faire opérer. (Belga)

Blessé puis opéré à la hanche en janvier, Murray aurait déjà dû faire son retour à Rosmalen cette semaine. Il avait cependant décidé de faire l'impasse sur le tournoi néerlandais, estimant qu'il "n'était pas encore totalement prêt". Murray, triple vainqueur en Grand Chelem dont deux fois sur le gazon londonien de Wimbledon, fera donc son retour devant son public au Queen's, un tournoi qu'il a déjà remporté à cinq reprises (2009, 2011, 2013, 2015 et 2016). Son dernier match remonte à juillet 2017, lorsqu'il a été éliminé en quarts de finale de Wimbledon par l'Américain Sam Querrey. Après une longue période de repos, Murrays a longtemps espéré pouvoir disputer l'Open d'Australie en début de saison 2018. Toujours gêné par sa hanche, il a préféré se faire opérer. (Belga)