L'ATP et la WTA ont décidé de ne pas attribuer de points pour les classements mondiaux après la décision des organisateurs du tournoi du Grand Chelem sur gazon d'exclure les joueurs et joueuses russes et bélarusses en raison de l'invasion russe de l'Ukraine. Ancien N.1 mondial et vainqueur de Wimbledon en 2013 et 2016, Murray compare la situation actuelle à une Coupe du monde de football ou un tournoi majeur en golf. "Je suis le golf et je n'ai aucune idée du nombre de points que le vainqueur remporte quand il enlève un Majeur", a écrit le Britannique sur Twitter. "Avec mes amis, nous aimons le football et nous ne savons pas combien de points empoche le vainqueur du Mondial. Tout ce que l'on retient, c'est le vainqueur du tournoi. J'ose parier que les gens dans les tribunes à Wimbledon ne savent combien de points un joueur récolte pour une victoire au 3e tour. Wimbledon ne sera jamais un tournoi d'exhibition. Fin de la discussion." (Belga)

L'ATP et la WTA ont décidé de ne pas attribuer de points pour les classements mondiaux après la décision des organisateurs du tournoi du Grand Chelem sur gazon d'exclure les joueurs et joueuses russes et bélarusses en raison de l'invasion russe de l'Ukraine. Ancien N.1 mondial et vainqueur de Wimbledon en 2013 et 2016, Murray compare la situation actuelle à une Coupe du monde de football ou un tournoi majeur en golf. "Je suis le golf et je n'ai aucune idée du nombre de points que le vainqueur remporte quand il enlève un Majeur", a écrit le Britannique sur Twitter. "Avec mes amis, nous aimons le football et nous ne savons pas combien de points empoche le vainqueur du Mondial. Tout ce que l'on retient, c'est le vainqueur du tournoi. J'ose parier que les gens dans les tribunes à Wimbledon ne savent combien de points un joueur récolte pour une victoire au 3e tour. Wimbledon ne sera jamais un tournoi d'exhibition. Fin de la discussion." (Belga)