Andreas Köpke, 59 ans, était sous contrat avec la fédération jusqu'au Mondial 2022 au Qatar, mais il a décidé de quitter son poste en même temps que Joachim Löw, qui a dirigé la Mannschaft pour la dernière fois lors du 8e de finale de l'Euro perdu face à l'Angleterre. "Je suis arrivé avec Jogi et je pars avec lui après 17 ans", déclare Andreas Köpke. Champion du monde en 1990 (comme doublure de Bodo Illgner) et champion d'Europe en 1996 avec la Mannschaf, Andreas Köpke (59 sélections) avait rejoint le staff de l'équipe nationale en même temps que Joachim Löw en 2004, l'un comme entraîneur des gardiens (en remplacement de Sepp Maier), l'autre comme adjoint de Jurgen Klinsmann. Avec Löw, devenu sélectionneur après le Mondial 2006, Andreas Köpke avait connu les joies d'un nouveau titre mondial en 2014 au Brésil. (Belga)

Andreas Köpke, 59 ans, était sous contrat avec la fédération jusqu'au Mondial 2022 au Qatar, mais il a décidé de quitter son poste en même temps que Joachim Löw, qui a dirigé la Mannschaft pour la dernière fois lors du 8e de finale de l'Euro perdu face à l'Angleterre. "Je suis arrivé avec Jogi et je pars avec lui après 17 ans", déclare Andreas Köpke. Champion du monde en 1990 (comme doublure de Bodo Illgner) et champion d'Europe en 1996 avec la Mannschaf, Andreas Köpke (59 sélections) avait rejoint le staff de l'équipe nationale en même temps que Joachim Löw en 2004, l'un comme entraîneur des gardiens (en remplacement de Sepp Maier), l'autre comme adjoint de Jurgen Klinsmann. Avec Löw, devenu sélectionneur après le Mondial 2006, Andreas Köpke avait connu les joies d'un nouveau titre mondial en 2014 au Brésil. (Belga)