Après une saison 2020 perturbée par le coronavirus, la saison 2021 débute jeudi avec le rallye de Monte Carlo sous des conditions sanitaires strictes. "Nous commençons la saison comme nous avons terminé la précédente", a réagi Andrea Adamo. "La crise sanitaire est encore présente mais je trouve que c'est important de pouvoir rouler ici. Une annulation aurait été une catastrophe pour toutes les personnes impliquées dans ce sport. Je trouve également que nous envoyons un signal aux autres sports moteurs." Une saison où Hyundai, écurie de Thierry Neuville, visera un troisième titre mondial consécutif chez les constructeurs et un premier chez les pilotes. "Je ne pense pas que Hyundai nous donne un budget pour que nous partons douze fois par an en vacances et profiter des belles choses de la vie dans les pays où les rallyes sont organisés", a précisé Adamo. Le Turinois n'a cependant pas tenu à s'exprimer sur le divorce entre Thierry Neuville et son ancien copilote Nicolas Gilsoul, remplacé par Martijn Wydaeghe. "Je n'ai aucun avis là-dessus. S'il y a des problèmes dans un mariage, vous ne devez pas vous en mêler." Cette saison 2021 pourrait aussi être la dernière de Hyundai en WRC. 2021 est considéré comme une année de transition avant l'arrivée des véhicules hybrides lors de la saison 2022. "Je ne sais pas encore vous dire si nous serons au départ en 2022. La décision reviendra à mon patron en Corée du Sud. Nous ne sommes pas encore occupés avec le développement et la construction de nouvelles voitures. Ce n'est pas le moment de commencer à faire pression sur mon patron. Je pense qu'il en subit beaucoup en ce moment de toute façon. Il n'a donc pas besoin qu'un petit Italien, installé en Allemagne, lui demande ce qu'il doit faire." "Hyundai est un acteur mondial qui s'implique dans beaucoup de choses et le sport automobile fait partie de leurs activités. La situation mondiale, les réservoirs d'énergie, le développement des voitures électriques et hybrides, vous ne savez pas comment tout va évoluer. De nombreuses décisions commerciales doivent être prises maintenant et elles sont plus importantes que le sport automobile, qui n'est qu'une partie du groupe", a conclu Andrea Adamo. (Belga)

Après une saison 2020 perturbée par le coronavirus, la saison 2021 débute jeudi avec le rallye de Monte Carlo sous des conditions sanitaires strictes. "Nous commençons la saison comme nous avons terminé la précédente", a réagi Andrea Adamo. "La crise sanitaire est encore présente mais je trouve que c'est important de pouvoir rouler ici. Une annulation aurait été une catastrophe pour toutes les personnes impliquées dans ce sport. Je trouve également que nous envoyons un signal aux autres sports moteurs." Une saison où Hyundai, écurie de Thierry Neuville, visera un troisième titre mondial consécutif chez les constructeurs et un premier chez les pilotes. "Je ne pense pas que Hyundai nous donne un budget pour que nous partons douze fois par an en vacances et profiter des belles choses de la vie dans les pays où les rallyes sont organisés", a précisé Adamo. Le Turinois n'a cependant pas tenu à s'exprimer sur le divorce entre Thierry Neuville et son ancien copilote Nicolas Gilsoul, remplacé par Martijn Wydaeghe. "Je n'ai aucun avis là-dessus. S'il y a des problèmes dans un mariage, vous ne devez pas vous en mêler." Cette saison 2021 pourrait aussi être la dernière de Hyundai en WRC. 2021 est considéré comme une année de transition avant l'arrivée des véhicules hybrides lors de la saison 2022. "Je ne sais pas encore vous dire si nous serons au départ en 2022. La décision reviendra à mon patron en Corée du Sud. Nous ne sommes pas encore occupés avec le développement et la construction de nouvelles voitures. Ce n'est pas le moment de commencer à faire pression sur mon patron. Je pense qu'il en subit beaucoup en ce moment de toute façon. Il n'a donc pas besoin qu'un petit Italien, installé en Allemagne, lui demande ce qu'il doit faire." "Hyundai est un acteur mondial qui s'implique dans beaucoup de choses et le sport automobile fait partie de leurs activités. La situation mondiale, les réservoirs d'énergie, le développement des voitures électriques et hybrides, vous ne savez pas comment tout va évoluer. De nombreuses décisions commerciales doivent être prises maintenant et elles sont plus importantes que le sport automobile, qui n'est qu'une partie du groupe", a conclu Andrea Adamo. (Belga)