Le club bruxellois a décidé de ne pas s'opposer à la sanction prononcée par le parquet de l'URBSFA et n'ira donc pas devant la commission des Litiges. Suite à des jets de projectiles, l'arbitre de la rencontre Luc Wouters avait décidé d'arrêter le match de huitièmes de finale de Coupe le 29 novembre dernier.

Le premier arrêt a suivi la chute du défenseur congolais du Standard Christian Luyindama, touché par un gobelet rempli de bière au début de la seconde mi-temps. Quelques instants auparavant, un fumigène avait également atterri sur la pelouse.

Le second a été décrété à un quart d'heure de la fin, lorsque l'entraîneur visiteur Sa Pinto s'est à son tour couché par terre après l'explosion à ses pieds d'un autre gobelet. Depuis lors, le coach portugais a été suspendu pour deux rencontres alors que le Sporting a échappé à une défaite sur un score de forfait.

Le club bruxellois a décidé de ne pas s'opposer à la sanction prononcée par le parquet de l'URBSFA et n'ira donc pas devant la commission des Litiges. Suite à des jets de projectiles, l'arbitre de la rencontre Luc Wouters avait décidé d'arrêter le match de huitièmes de finale de Coupe le 29 novembre dernier. Le premier arrêt a suivi la chute du défenseur congolais du Standard Christian Luyindama, touché par un gobelet rempli de bière au début de la seconde mi-temps. Quelques instants auparavant, un fumigène avait également atterri sur la pelouse. Le second a été décrété à un quart d'heure de la fin, lorsque l'entraîneur visiteur Sa Pinto s'est à son tour couché par terre après l'explosion à ses pieds d'un autre gobelet. Depuis lors, le coach portugais a été suspendu pour deux rencontres alors que le Sporting a échappé à une défaite sur un score de forfait.