Anderlecht a donné le coup d'envoi de sa nouvelle saison lundi de la semaine dernière. Comme lors de la campagne précédente, le club est confronté à ses limites financières et sportives. Comme on s'en doutait, Lukas Nmecha a mis un terme à son aventure au Lotto Park. "J'ai vécu une saison fantastique à Anderlecht. J'en ai savouré chaque seconde", a publié ce dernier sur Instagram. "L'entraîneur, les joueurs et les supporters ont toujours été gentils avec moi. J'en serai éternellement reconnaissant à Anderlecht et ce club aura toujours une place dans mon coeur, mais je dois poursuivre ma carrière ailleurs. Merci pour tout."
...

Anderlecht a donné le coup d'envoi de sa nouvelle saison lundi de la semaine dernière. Comme lors de la campagne précédente, le club est confronté à ses limites financières et sportives. Comme on s'en doutait, Lukas Nmecha a mis un terme à son aventure au Lotto Park. "J'ai vécu une saison fantastique à Anderlecht. J'en ai savouré chaque seconde", a publié ce dernier sur Instagram. "L'entraîneur, les joueurs et les supporters ont toujours été gentils avec moi. J'en serai éternellement reconnaissant à Anderlecht et ce club aura toujours une place dans mon coeur, mais je dois poursuivre ma carrière ailleurs. Merci pour tout." La veille du post d'adieux de Nmecha, le Sporting a échappé à un retour du virus: le dimanche, tous les joueurs et membres du staff ont été soumis à un test sanguin et à un test Covid, et le lundi après-midi, un résultat était positif! Or, lors des retrouvailles, le joueur en question avait serré la main de tout le monde. Il a immédiatement été renvoyé chez lui. Pour éviter tout risque de contamination, le club a pris plusieurs mesures drastiques. Par exemple, de retour de Dubaï, Vincent Kompany s'est placé en quarantaine et le nouveau T2, Aaron Danks, s'est chargé de la conduite des premières séances. Danks vient des Espoirs anglais. Il est le cinquième Britannique du (large) staff de l'équipe première, après Damian Roden ( Director of Performance), Craig Bellamy (T3), Lee Mooney (analyste de données) et Kevin Reid (analyste vidéo). La semaine passée n'a été qu'un va-et-vient de nouveaux joueurs et de footballeurs loués. Les nouveaux, Lior Refaelov et Colin Coosemans, ont rejoint le groupe, complété chaque jour par des jeunes: Lucas Stassin, qui a signé son premier contrat professionnel, Joseph Nonge, Sullyan Amisso, Loïc Masscho et Simion Michez. Le Sporting compte intensifier les échanges entre l'équipe A et les Espoirs. C'est dans cette optique que le nouvel entraîneur des Espoirs, Robin Veldman, a été intégré au staff technique à titre provisoire. Il accompagnera Kompany et consorts en stage. Début juillet, les joueurs superflus, comme Yevhen Makarenko, Aristote Nkaka, Zakaria Bakkali, Bubacarr Sanneh et Ognjen Vranjes, entameront la préparation dans le noyau C. Ils n'ont plus d'avenir à Anderlecht. Par contre, Michel Vlap et Mustapha Bundu entament la saison. Le retour de Vlap, prêté à l'Arminia Bielefeld en janvier, est étonnant. Le Sporting déclare que le médian, transféré pour sept millions de Heerenveen en son temps, est décidé à saisir sa chance, malgré une concurrence plus rude encore. Vlap est confronté à Yari Verschaeren, mais aussi à Refaelov. On saura rapidement si le distributeur néerlandais a bel et bien un avenir à Anderlecht. Ces prochaines semaines, tous les regards seront tournés vers Peter Verbeke, qui doit composer un noyau compétitif. Celui-ci a déjà effectué un premier gros transfert, celui de Wesley Hoedt, mais il cherche encore deux ailiers, un défenseur axial, un arrière gauche, un médian défensif et un attaquant. Il est crucial de trouver un successeur à Albert Sambi Lokonga. Le futur numéro 6 mauve doit être mobile, capable de s'infiltrer et ne pas rester planté devant sa défense. Tant que le dossier Nmecha n'était pas clôturé, Verbeke a gelé les propositions financières pour les autres profils recherchés, mais il va probablement passer à la vitesse supérieure désormais. Même s'il restera prudent, comme à son habitude, et essaiera de répartir équitablement le budget disponible entre les différentes cibles. Quatre semaines après avoir été condamné à disputer les tours préliminaires de la nouvelle Conference League, Anderlecht reste donc entouré de nombreux points d'interrogation.