Johan Walem, sélectionneur des Espoirs : "Evidemment, tous ces jeunes commettent des erreurs et manquent parfois de constance, mais c'est inévitable. On doit être tolérant et patient avec eux. Anderlecht peut former une excellente équipe s'ils restent. Je préfère voir un bon jeune qui est titulaire en championnat de Belgique que réserviste à l'étranger".

Jean-François Rémy, journaliste BeTV et adjoint de Walem : "Ces jeunes peuvent devenir champions de Belgique dès cette saison. Cependant, ils ne sont pas encore assez mûrs pour bien gérer un match tous les trois jours, il peut y avoir un relâchement avant un rendez-vous européen. Quand tu as plus de vécu, tu lèves moins facilement le pied pour un match de championnat. (...) A ce niveau-là, il peut donc y avoir un danger pour la jeune équipe d'Anderlecht dans la course au titre".

Thomas Chatelle, consultant Proximus TV : "Contre Galatasaray, j'ai vu une panne de leader dès que Defour est sorti, un Sporting qui est subitement devenu fragile à cause de son jeune âge, un Praet qui arrive maintenant à un stade où il devrait être capable de reprendre le rôle de patron mais n'y arrive pas encore. (...) Mais malgré leur jeune âge, ils ont très bien compris la saison dernière que le moment clé, ce sont les deux derniers mois et les play-offs".

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité du débat consacré à la jeunesse anderlechtoise dans votre Sport/Foot Magazine

Johan Walem, sélectionneur des Espoirs : "Evidemment, tous ces jeunes commettent des erreurs et manquent parfois de constance, mais c'est inévitable. On doit être tolérant et patient avec eux. Anderlecht peut former une excellente équipe s'ils restent. Je préfère voir un bon jeune qui est titulaire en championnat de Belgique que réserviste à l'étranger".Jean-François Rémy, journaliste BeTV et adjoint de Walem : "Ces jeunes peuvent devenir champions de Belgique dès cette saison. Cependant, ils ne sont pas encore assez mûrs pour bien gérer un match tous les trois jours, il peut y avoir un relâchement avant un rendez-vous européen. Quand tu as plus de vécu, tu lèves moins facilement le pied pour un match de championnat. (...) A ce niveau-là, il peut donc y avoir un danger pour la jeune équipe d'Anderlecht dans la course au titre". Thomas Chatelle, consultant Proximus TV : "Contre Galatasaray, j'ai vu une panne de leader dès que Defour est sorti, un Sporting qui est subitement devenu fragile à cause de son jeune âge, un Praet qui arrive maintenant à un stade où il devrait être capable de reprendre le rôle de patron mais n'y arrive pas encore. (...) Mais malgré leur jeune âge, ils ont très bien compris la saison dernière que le moment clé, ce sont les deux derniers mois et les play-offs". Par Pierre DanvoyeRetrouvez l'intégralité du débat consacré à la jeunesse anderlechtoise dans votre Sport/Foot Magazine