Chaque passion a ses débordements et le milieu du foot n'est pas en reste. Faisant souvent parler d'eux dans les médias, les hooligans des stades sont à nouveau chiffrés. Des statistiques qui permettent d'évaluer la violence des supporters. Anderlecht comptabilise pas moins de 79 personnes sanctionnées par carton rouge : plus de tribunes pour elles. Bruges est second sur le podium avec 62 individus sur liste noire. Le Racing Malines, jouant en troisième division, obtient la médaille de bronze : 51 supporters privés de stade. Un graphique parlant a été réalisé par la Dernière Heure, vous pouvez le consulter ici.

D'autres données communiquées

On apprend notamment dans ce rapport que la moyenne d'âge des hooligans du RSCA est de 32 ans. Pour la Wallonie, Charleroi est champion du classement en comptabilisant 42 exclus. Le plus jeune fauteur de trouble est âgé de 16 ans seulement. Autre fait surprenant : quinze femmes font partie des hooligans, dont deux pour le Standard. Ce dernier s'est d'ailleurs bien assagi puisque la saison passée, il était encore deuxième au classement d'hooliganisme.

Chaque passion a ses débordements et le milieu du foot n'est pas en reste. Faisant souvent parler d'eux dans les médias, les hooligans des stades sont à nouveau chiffrés. Des statistiques qui permettent d'évaluer la violence des supporters. Anderlecht comptabilise pas moins de 79 personnes sanctionnées par carton rouge : plus de tribunes pour elles. Bruges est second sur le podium avec 62 individus sur liste noire. Le Racing Malines, jouant en troisième division, obtient la médaille de bronze : 51 supporters privés de stade. Un graphique parlant a été réalisé par la Dernière Heure, vous pouvez le consulter ici.D'autres données communiquéesOn apprend notamment dans ce rapport que la moyenne d'âge des hooligans du RSCA est de 32 ans. Pour la Wallonie, Charleroi est champion du classement en comptabilisant 42 exclus. Le plus jeune fauteur de trouble est âgé de 16 ans seulement. Autre fait surprenant : quinze femmes font partie des hooligans, dont deux pour le Standard. Ce dernier s'est d'ailleurs bien assagi puisque la saison passée, il était encore deuxième au classement d'hooliganisme.