Grâce à Isaac Kiese Thelin (69e), Sergio Gomez (82e) et Francis Amuzu (90e+1), le club bruxellois se hisse en 7e position (4 points). Les Métallos glissent à la 15e place (3 points). Avant le coup d'envoi, le public a ovationné John-John Dohmen, né à Anderlecht et supporter des Mauves, pour son titre olympique avec les Red Lions. A 21 heures, Ostende et Gand ponctueront cette troisième journée.

Vincent Kompany a titularisé Joshua Zikzee en duo avec Benito Raman et a laissé Kristoffer Olsson et Lior Refaelov dans l'équipe après la facile victoire en Conference League à Laç, en Albanie. En défense, Hannes Delcroix a été préféré à Taylor Harwood-Bellis. De son côté, Jordi Condom a reconduit le onze victorieux 1-0 du FC Malines.

Par rapport à sa sortie à Eupen, Anderlecht a accéléré le mouvement tout en mettant plus de verticalité dans ses combinaisons. S'ils avaient le ballon, les Bruxellois n'inquiétaient pas vraiment Gillaume Dietsch. Le gardien français des Métallos a certes était battu par Raman mais le but a été annulé pour une faute de main préalable de Yari Verschaeren (6e). Les Mauves ont continué à pousser sans se créer de réelles occasions. Après un travail préparatoire de Zirkzee, Refaelov, au premier poteau, a tiré à côté (15e). La pression d'Anderlecht a été fatale à Boulenger, qui a pris deux cartes jaunes pour des tacles en retard sur Joshua Cullen (31e) et Raman (39e). Mais rien n'a changé au marquoir, un but de Zirkzee ayant été annulé par le VAR pour hors-jeu de Raman au départ de l'action (45e+3).

Le début de la seconde période n'a pas été plus prolifique pour les Mauves, qui devaient contourner une ligne arrière renforcée à six. Kompany a sorti Zirkzee et Verschaeren pour Thelin et Amuzu afin que son équipe redevienne plus incisive (59e). Sur une perte de balle serésienne, Refaelov a servi Raman dont le centre devant le but a permis au Suédois de libérer son équipe (69e, 1-0). Le final a tourné à l'avantage d'Anderlecht : sur un centre dévié d'Amir Murillo, Gomez a doublé l'écart (82e, 2-0) et sur une infiltration du Panaméen, Amuzu a frappé d'instinct (90e+3, 3-0).

Grâce à Isaac Kiese Thelin (69e), Sergio Gomez (82e) et Francis Amuzu (90e+1), le club bruxellois se hisse en 7e position (4 points). Les Métallos glissent à la 15e place (3 points). Avant le coup d'envoi, le public a ovationné John-John Dohmen, né à Anderlecht et supporter des Mauves, pour son titre olympique avec les Red Lions. A 21 heures, Ostende et Gand ponctueront cette troisième journée.Vincent Kompany a titularisé Joshua Zikzee en duo avec Benito Raman et a laissé Kristoffer Olsson et Lior Refaelov dans l'équipe après la facile victoire en Conference League à Laç, en Albanie. En défense, Hannes Delcroix a été préféré à Taylor Harwood-Bellis. De son côté, Jordi Condom a reconduit le onze victorieux 1-0 du FC Malines. Par rapport à sa sortie à Eupen, Anderlecht a accéléré le mouvement tout en mettant plus de verticalité dans ses combinaisons. S'ils avaient le ballon, les Bruxellois n'inquiétaient pas vraiment Gillaume Dietsch. Le gardien français des Métallos a certes était battu par Raman mais le but a été annulé pour une faute de main préalable de Yari Verschaeren (6e). Les Mauves ont continué à pousser sans se créer de réelles occasions. Après un travail préparatoire de Zirkzee, Refaelov, au premier poteau, a tiré à côté (15e). La pression d'Anderlecht a été fatale à Boulenger, qui a pris deux cartes jaunes pour des tacles en retard sur Joshua Cullen (31e) et Raman (39e). Mais rien n'a changé au marquoir, un but de Zirkzee ayant été annulé par le VAR pour hors-jeu de Raman au départ de l'action (45e+3). Le début de la seconde période n'a pas été plus prolifique pour les Mauves, qui devaient contourner une ligne arrière renforcée à six. Kompany a sorti Zirkzee et Verschaeren pour Thelin et Amuzu afin que son équipe redevienne plus incisive (59e). Sur une perte de balle serésienne, Refaelov a servi Raman dont le centre devant le but a permis au Suédois de libérer son équipe (69e, 1-0). Le final a tourné à l'avantage d'Anderlecht : sur un centre dévié d'Amir Murillo, Gomez a doublé l'écart (82e, 2-0) et sur une infiltration du Panaméen, Amuzu a frappé d'instinct (90e+3, 3-0).