A peine le ballon mis en jeu par Saint-Trond, Anderlecht s'en est emparé grâce à Alexis Saelemaekers et à Zakaria Bakkali, qui a bien servi Francis Amazu au second poteau (2e).

Les mauves ne sont ensuite plus arrivés aussi près du but malgré un bon travail d'Ivan Santini (10e) et une reprise d'Adrien Trebel déviée en coup de coin par Jorge Teixeira (13e).

Dans la foulée, Ceballos allait se mettre en évidence à deux reprises. L'Espagnol a tout d'abord servi Yohan Boli dans le dos d'Ognjem Vranjes (19e), une occasion que l'attaquant ivoirien a manquée (19e). Après cela il a violemment tacklé Saelemaekers. Bram Van Driessche lui a dans un premier temps adressé un carton jaune, mais après avoir été invité à visionner les images, lui a montré le rouge (22e).

Bien que réduits à dix, les Canaris ont bloqué tous les espaces et les tentatives de Pieter Gerkens (30e) et Amuzu (39e) ne les ont pas fait paniquer.

Le début de la seconde période a été une réplique de la première. Anderlecht voulait bien inquiéter Kenny Steppe mais n'y arrivait pas.

Les Bruxellois multipliaient en effet les mauvaises passes quand Hein Vanhaezebrouck a sorti Gerkens pour Landry Dimata (61e) et Trebel pour Evgen Makarenko (70e).

Ce dernier changement a été sifflé par les supporters mauves, à tel point que le coach leur a fait signe qu'il était blessé.

Après un essai de Bakkali juste à côté (74e), les deux nouveaux venus ont permis à Anderlecht de se rapprocher du but mais Makarenko a tiré au-dessus (77e).

Par la suite, l'Ukrainien s'est bien infiltré et Steppe a dévié son envoi au prix d'une belle parade(82e).

Entre-temps, Dimata n'a pu ponctuer une combinaison dessinée par Bakkali et Santini (80e).

Anderlecht éprouve des soucis pour marquer et Santini a permis une nouvelle fois de le constater (90e+4).

Le départ tant désiré de Lukasz Teodorczyk sera-t-il finalement regretté .

A peine le ballon mis en jeu par Saint-Trond, Anderlecht s'en est emparé grâce à Alexis Saelemaekers et à Zakaria Bakkali, qui a bien servi Francis Amazu au second poteau (2e). Les mauves ne sont ensuite plus arrivés aussi près du but malgré un bon travail d'Ivan Santini (10e) et une reprise d'Adrien Trebel déviée en coup de coin par Jorge Teixeira (13e). Dans la foulée, Ceballos allait se mettre en évidence à deux reprises. L'Espagnol a tout d'abord servi Yohan Boli dans le dos d'Ognjem Vranjes (19e), une occasion que l'attaquant ivoirien a manquée (19e). Après cela il a violemment tacklé Saelemaekers. Bram Van Driessche lui a dans un premier temps adressé un carton jaune, mais après avoir été invité à visionner les images, lui a montré le rouge (22e). Bien que réduits à dix, les Canaris ont bloqué tous les espaces et les tentatives de Pieter Gerkens (30e) et Amuzu (39e) ne les ont pas fait paniquer. Le début de la seconde période a été une réplique de la première. Anderlecht voulait bien inquiéter Kenny Steppe mais n'y arrivait pas. Les Bruxellois multipliaient en effet les mauvaises passes quand Hein Vanhaezebrouck a sorti Gerkens pour Landry Dimata (61e) et Trebel pour Evgen Makarenko (70e). Ce dernier changement a été sifflé par les supporters mauves, à tel point que le coach leur a fait signe qu'il était blessé. Après un essai de Bakkali juste à côté (74e), les deux nouveaux venus ont permis à Anderlecht de se rapprocher du but mais Makarenko a tiré au-dessus (77e). Par la suite, l'Ukrainien s'est bien infiltré et Steppe a dévié son envoi au prix d'une belle parade(82e). Entre-temps, Dimata n'a pu ponctuer une combinaison dessinée par Bakkali et Santini (80e). Anderlecht éprouve des soucis pour marquer et Santini a permis une nouvelle fois de le constater (90e+4). Le départ tant désiré de Lukasz Teodorczyk sera-t-il finalement regretté .