Hein Vanhaezebrouck a surpris en alignant Andy Najar dans l'axe de la défense et le duo d'attaque Ivan Santini-Landry Dimata. Mais le coach a également sorti de son chapeau Ryota Morioka, qui avait été déclaré indésirable après sa modeste prestation en Europa League contre Trvnava.

L'attaquant carolo Ali Gholizadeh a lancé la rencontre d'un tir assez mou pour surpendre Thomas Didillon (1e). Tablant sur la vitesse d'Amuzu (4e) et les tirs d'Albert Sambi-Lokonga (5e), Anderlecht a déjoué le piège tendu au milieu du terrain par les Zèbres. Il a toutefois fallu attendre pour voir la première véritable occasion: sur un un centre d'Alexis Saelemakers, le ballon est arrivé via Dimata à Amuzu, qui a tiré sur le montant (20e). Charleroi n'est pas resté inerte et sur un coup de coin, Dorian Dessoleil a mis le ballon de la tête à côté alors que Didillon était battu (24e). Anderlecht a encore eu peur quand Marco Ilaimaharitra a intercepté un ballon dans l'axe. Pendant que la défense mauve s'est arrêtée, le Malgache l'a glissé à Benavente dont l'envoi a été bloqué par Didillon (27e). Côté engagement, le public n'était pas déçu non plus mais Santini (26e) et Ilaimaharitra (30e) ont pris leur cinquième carte jaune et ne joueront pas le prochain match.

La seconde période a débuté par un coup de tonnerre: Amuzu a récupéré un ballon dévié par Gholizadeh avant de tromper Nicolas Penneteau (47e, 1-0). Charleroi n'a pas réagi immédiatement et Didillon a passé un quatrième quart d'heure très relax. Par contre, Penneteau a parfaitement catapulté en l'air Dimata, isolé par une excellente passe de Morioka (71e). Le gardien carolo s'en est de nouveau sorti à merveille en intervenant devant Santini (75e).

Charleroi est resté dans le match et sur penalty accordé pour une faute de main de Sebastiaan Bornauw, Benavente a égalisé (89e, 1-1). Charleroi, qui restait sur trois victoires, a confirmé son regain de forme.