Les chances de voir Matias Suarez encore évoluer en Belgique la saison prochaine ont sensiblement augmentées. La Dernière Heure et Het Nieuwsblad révèlent ce vendredi que l'Artista du Sporting n'obtiendra pas de permis de travail en Angleterre car il n'a pas disputé 75% des matches de son équipe nationale lors des dix-huit derniers mois. De plus, à 24 ans, il est trop âgé pour bénéficier d'un passeport communautaire. Ces dernières semaines, Arsenal semblait être en pole position pour recruter l'Argentin.

Un transfert en Espagne n'est pas non plus à l'ordre du jour. Anderlecht garde en tête les transactions difficiles avec Santander (pour Tchité) et l'Espanyol Barcelone (Pareja). Dans les deux cas, la direction mauve avait dû attendre longtemps avant de voir la couleur de son argent. Sans garantie bancaire, le Sporting se montrera inflexible. Or l'endettement des clubs espagnols et la crise économique qui sévit là-bas devraient prévenir tout autre club que le Real ou le Barça de satisfaire à cette exigence. Et on voit mal les deux géants de la Liga recruter le talentueux Argentin.

Des soins et du repos

Il reste bien entendu beaucoup d'autres destinations à Mati pour exporter son talent comme l'Italie, l'Allemagne ou encore la France. Mais ces pistes-là semblent pour l'instant moins chaudes.

Bonne nouvelle tout de même pour Suarez : il ne devra finalement pas subir d'opération au genou. Des soins et un mois de repos devraient suffire à guérir son tendon rotulien.

Sportfootmagazine.be

Les chances de voir Matias Suarez encore évoluer en Belgique la saison prochaine ont sensiblement augmentées. La Dernière Heure et Het Nieuwsblad révèlent ce vendredi que l'Artista du Sporting n'obtiendra pas de permis de travail en Angleterre car il n'a pas disputé 75% des matches de son équipe nationale lors des dix-huit derniers mois. De plus, à 24 ans, il est trop âgé pour bénéficier d'un passeport communautaire. Ces dernières semaines, Arsenal semblait être en pole position pour recruter l'Argentin. Un transfert en Espagne n'est pas non plus à l'ordre du jour. Anderlecht garde en tête les transactions difficiles avec Santander (pour Tchité) et l'Espanyol Barcelone (Pareja). Dans les deux cas, la direction mauve avait dû attendre longtemps avant de voir la couleur de son argent. Sans garantie bancaire, le Sporting se montrera inflexible. Or l'endettement des clubs espagnols et la crise économique qui sévit là-bas devraient prévenir tout autre club que le Real ou le Barça de satisfaire à cette exigence. Et on voit mal les deux géants de la Liga recruter le talentueux Argentin.Des soins et du repos Il reste bien entendu beaucoup d'autres destinations à Mati pour exporter son talent comme l'Italie, l'Allemagne ou encore la France. Mais ces pistes-là semblent pour l'instant moins chaudes. Bonne nouvelle tout de même pour Suarez : il ne devra finalement pas subir d'opération au genou. Des soins et un mois de repos devraient suffire à guérir son tendon rotulien. Sportfootmagazine.be