Le Sporting doit gagner à tout prix s'il ne veut pas plonger dans une crise profonde. Après les incidents survenus mercredi à l'entraînement, les Anderlechtois se doivent de réagir, autrement le titre s'éloignera, ce qui serait synonyme de catastrophe. Le Clasico de ce dimanche affichera sold out, une motivation de plus pour les Mauves.

John Van Den Brom s'est exprimé en conférence de presse avant ce dernier Anderlecht-Standard de la saison : "C'est peut-être un cliché, mais ce match contre le Standard, nous devons absolument le gagner. Nous le réalisons en tant qu'équipe, et je le réalise en tant qu'entraîneur. Après le 0 sur 6 contre Zulte-Waregem et le Club de Bruges, on doit se relever dimanche si on veut encore devenir champion. Il n'y a plus d'excuses. Si nous prenons les trois points, nous avons encore notre destin entre les mains. Si nous perdons, ça sera plus difficile. Nous devons nous raccrocher aux bonnes choses que l'on a montrées à Bruges la semaine passée. J'ai l'impression que les joueurs ont fait face à cette défaite".

Dans une interview sur le site officiel du RSCA, Guillaume Gillet a lancé un message particulier aux supporters mauves : "Dimanche, je voudrais la même ambiance que nous avions connue lors de la rencontre qui nous avait vu battre le Club Brugeois sur la marque de 6-1. Ce fut vraiment une atmosphère incroyable. Dans notre quête du titre, nous avons vraiment besoin du soutien des supporters !"

"Le vainqueur sera champion"


Pour Michel Renquin, ex-joueur d'Anderlecht et du Standard, le vainqueur de ce match sera champion en fin de saison : "Je pense sincèrement que le vainqueur de la rencontre entre Anderlecht et le Standard sera champion de Belgique", a-t-il confié à la RTBF. Je pense que celui qui va s'imposer aura ce petit plus qui va le pousser vers le titre. Par contre, en cas de nul entre les deux équipes, rien ne sera décidé".

Et le Standard dans tout cela ? "Le Standard n'a pas le choix non plus. Vous savez quand on revient après avoir eu 17 points de retard avec cette formule ridicule et qu'on a fait un tel effort pour se retrouver à la place actuelle, on n'a pas le choix non plus", insiste Michel Renquin. "La formule est peut-être intéressante pour l'émotion, mais pas en ce qui concerne la qualité du jeu proposé. A ce niveau-là, cette formule des play-offs n'a rien apporté".

Maxime Everaert (Stg.)

Le Sporting doit gagner à tout prix s'il ne veut pas plonger dans une crise profonde. Après les incidents survenus mercredi à l'entraînement, les Anderlechtois se doivent de réagir, autrement le titre s'éloignera, ce qui serait synonyme de catastrophe. Le Clasico de ce dimanche affichera sold out, une motivation de plus pour les Mauves. John Van Den Brom s'est exprimé en conférence de presse avant ce dernier Anderlecht-Standard de la saison : "C'est peut-être un cliché, mais ce match contre le Standard, nous devons absolument le gagner. Nous le réalisons en tant qu'équipe, et je le réalise en tant qu'entraîneur. Après le 0 sur 6 contre Zulte-Waregem et le Club de Bruges, on doit se relever dimanche si on veut encore devenir champion. Il n'y a plus d'excuses. Si nous prenons les trois points, nous avons encore notre destin entre les mains. Si nous perdons, ça sera plus difficile. Nous devons nous raccrocher aux bonnes choses que l'on a montrées à Bruges la semaine passée. J'ai l'impression que les joueurs ont fait face à cette défaite". Dans une interview sur le site officiel du RSCA, Guillaume Gillet a lancé un message particulier aux supporters mauves : "Dimanche, je voudrais la même ambiance que nous avions connue lors de la rencontre qui nous avait vu battre le Club Brugeois sur la marque de 6-1. Ce fut vraiment une atmosphère incroyable. Dans notre quête du titre, nous avons vraiment besoin du soutien des supporters !" "Le vainqueur sera champion" Pour Michel Renquin, ex-joueur d'Anderlecht et du Standard, le vainqueur de ce match sera champion en fin de saison : "Je pense sincèrement que le vainqueur de la rencontre entre Anderlecht et le Standard sera champion de Belgique", a-t-il confié à la RTBF. Je pense que celui qui va s'imposer aura ce petit plus qui va le pousser vers le titre. Par contre, en cas de nul entre les deux équipes, rien ne sera décidé". Et le Standard dans tout cela ? "Le Standard n'a pas le choix non plus. Vous savez quand on revient après avoir eu 17 points de retard avec cette formule ridicule et qu'on a fait un tel effort pour se retrouver à la place actuelle, on n'a pas le choix non plus", insiste Michel Renquin. "La formule est peut-être intéressante pour l'émotion, mais pas en ce qui concerne la qualité du jeu proposé. A ce niveau-là, cette formule des play-offs n'a rien apporté".Maxime Everaert (Stg.)