You can't win anything with kids. Le verdict d'Alan Hansen après la défaite (3-1) de Manchester United à Aston Villa lors de la première journée du championnat 1995-1996 était sans appel. Au cours des semaines et des mois précédents, Sir Alex Ferguson avait vendu des stars comme Paul Ince, Mark Hughes et Andrei Kanchelskis. Il n'avait rien trouvé de mieux que de les remplacer par les meilleurs joueurs de la fameuse Class of '92. Le 19 août 1995, au coup d'envoi, on retrouvait ainsi des gamins comme Gary Neville, Phil Neville, Nicky Butt et Paul Scholes. Sur le banc, David Beckham, John O'Kane et Simon Davies. Pour Ferguson, c'était une évidence : son groupe avait besoin d'une cure de rajeunissement. Mais à Trinity Road End, les supporters visiteurs n'y comprenaient rien. Ferguson allait pourtant finir par obtenir gain de cause : en mai, les Red Devils réalisaient le doublé.
...