Dans les rangs liégeois, Mbaye Leye apportait deux changements dans l'équipe par rapport à celle qui s'est inclnée la semaine passée à Zulte Waregem, alignant Balikwisha et Amallah. Côté bruxellois, Vincent Kompany procédait lui à quatre changements par rapport au onze battu par le Cercle le weekend passé: Sardella, Lissens, Bruun Larsen et Ashimeru laissaient la place à Murillo, Miazga, Amuzu et Diaby. Le Standard se créait la première occasion du match après 9 minutes de jeu, avec un tir de Klauss qui passait au-dessus du but anderlechtois. Mais ce fut le Sporting qui fit le premier trembler les filets. Sur une remise en touche mauve, Amuzu profitait d'un cafouillage dans la défense liégeoise pour ouvrir le score du gauche à la 23e minute: 0-1, score à la mi-temps. En seconde période, le Standard héritait de sa plus grosse occasion du match avec l'aide involonataire de Wellenreuther. Le gardien anderlechtois, après avoir tardé à dégager le ballon, voyait le cuir contré par Klauss. Le ballon prenait la direction de la cage vide mais le portier allemand parvint à sauver les meubles in extremis. Anderlecht réalisait le break sur une nouvelle phase arrêtée à la 70e minute. Sur un coup franc de la droit de Cullen, Laifis dégageait dans l'axe. Lawrence récupérait d'une volée qui trompait Bodart après avoir été déviée par Amallah. Amallah relança l'intérêt du match à la 83e en réduisant l'écart d'une jolie frappe enroulée qui finissait sa route dans les filets anderlechtois. Le Standard manqua de peu l'égalisation quatre minutes plus tard, l'envoi de Muleka passant de peu au-dessus de la transversale de Wellenreuther. Le match s'emballait dans ses dernières minutes. Quelques secondes plus tard, à l'autre bout du terrain, Dauda envoyait aussi dans les nuages la balle du 1-3, tandis que Muleka alerait encore Wellenreuther à la 89e. Les Rouches poussaient en fin de rencontre mais sur une contre-attaque, Dauda fixait le score à 1-3 juste avant le coup de sifflet final. Vainqueur de son premier Clasico à Liège depuis cinq ans, Anderlecht, muet lors de ses deux derniers matches, signe sa première victoire en championnat depuis son succès à Genk le 7 février. L'équipe de Vincent Kompany pointe au 5e rang avec 45 points, à un point de Genk et Ostende, 3e et 4e. Le Standard occupe de son côté la 10e place avec 40 points, après avoir signé un 4/24. La formation de Mbaye Leye n'a plus gagné en championnat depuis sa victoire contre Charleroi le 24 janvier. (Belga)

Dans les rangs liégeois, Mbaye Leye apportait deux changements dans l'équipe par rapport à celle qui s'est inclnée la semaine passée à Zulte Waregem, alignant Balikwisha et Amallah. Côté bruxellois, Vincent Kompany procédait lui à quatre changements par rapport au onze battu par le Cercle le weekend passé: Sardella, Lissens, Bruun Larsen et Ashimeru laissaient la place à Murillo, Miazga, Amuzu et Diaby. Le Standard se créait la première occasion du match après 9 minutes de jeu, avec un tir de Klauss qui passait au-dessus du but anderlechtois. Mais ce fut le Sporting qui fit le premier trembler les filets. Sur une remise en touche mauve, Amuzu profitait d'un cafouillage dans la défense liégeoise pour ouvrir le score du gauche à la 23e minute: 0-1, score à la mi-temps. En seconde période, le Standard héritait de sa plus grosse occasion du match avec l'aide involonataire de Wellenreuther. Le gardien anderlechtois, après avoir tardé à dégager le ballon, voyait le cuir contré par Klauss. Le ballon prenait la direction de la cage vide mais le portier allemand parvint à sauver les meubles in extremis. Anderlecht réalisait le break sur une nouvelle phase arrêtée à la 70e minute. Sur un coup franc de la droit de Cullen, Laifis dégageait dans l'axe. Lawrence récupérait d'une volée qui trompait Bodart après avoir été déviée par Amallah. Amallah relança l'intérêt du match à la 83e en réduisant l'écart d'une jolie frappe enroulée qui finissait sa route dans les filets anderlechtois. Le Standard manqua de peu l'égalisation quatre minutes plus tard, l'envoi de Muleka passant de peu au-dessus de la transversale de Wellenreuther. Le match s'emballait dans ses dernières minutes. Quelques secondes plus tard, à l'autre bout du terrain, Dauda envoyait aussi dans les nuages la balle du 1-3, tandis que Muleka alerait encore Wellenreuther à la 89e. Les Rouches poussaient en fin de rencontre mais sur une contre-attaque, Dauda fixait le score à 1-3 juste avant le coup de sifflet final. Vainqueur de son premier Clasico à Liège depuis cinq ans, Anderlecht, muet lors de ses deux derniers matches, signe sa première victoire en championnat depuis son succès à Genk le 7 février. L'équipe de Vincent Kompany pointe au 5e rang avec 45 points, à un point de Genk et Ostende, 3e et 4e. Le Standard occupe de son côté la 10e place avec 40 points, après avoir signé un 4/24. La formation de Mbaye Leye n'a plus gagné en championnat depuis sa victoire contre Charleroi le 24 janvier. (Belga)