Dans les premières minutes et devant un public survolté, Al-Dakhil manquait son contrôle au cours d'une phase de possession a priori anodine et se faisait chiper le ballon par Verschaeren. Le défenseur liégeois, voulant empêcher son adversaire d'aller seul au but, commettait la faute et écopait d'une carte rouge (7e). Quelques minutes plus tard, Anderlecht assommait le Standard lorsque Verschaeren traversait la moitié de terrain adverse en diagonale et trouvait Refaelov qui envoyait une frappe sèche au fond des filets après avoir pénétré habilement dans la surface (0-1, 13e).

Après une nouvelle occasion manquée par Refaelov (15e), un arrêt in extremis de Bodart sauvait les Rouches de la noyade alors qu'une tête d'Hardwood-Bellis avait été déviée par Ngoy (16e), tout juste monté au jeu dans une équipe réorganisée. Le Standard ne s'avouait pas vaincu tandis qu'Anderlecht décidait de ne pas se livrer, et Muleka croquait sa frappe à la conclusion d'un contre mené par Klauss, gâchant une occasion de remettre son équipe sur les rails (39e).

En deuxième mi-temps, Amallah récupérait un ballon dans la moitié de terrain adverse et écartait sur Siquet dont le centre trouvait Klauss, qui manquait de peu le cadre (47e). Refaelov pensait ensuite avoir inscrit son 2e but de la soirée mais le ballon était sorti sur le débordement de Mykhaylichenko à la base de l'action (52e). Après quelques incidents en tribunes, Kouamé recevait un ballon dos au but et éliminait deux défenseurs mais butait finalement sur un Bodart décidément bien en jambes (64e).

Le stade de Sclessin donnait de la voix, et le Standard se montrait en attaque sans pour autant s'offrir d'occasions franches. Bodart s'interposait face à Raman pour galvaniser les siens (78e), mais Fai entamait les derniers espoirs liégeois en recevant une carte rouge pour une faute violente à contretemps sur Olsson (84e). En bloc, Anderlecht allait résister face aux derniers assauts et jouer le contre pour repartir vers la capitale avec les 3 points dans son escarcelle.

Grâce à cette victoire, Anderlecht dépasse le Standard de Liège au classement. Les Mauves occupent désormais la 5e place avec 13 points en 7 matches. Le Standard, 13 points également, est 6e puisqu'il compte un match de plus que son adversaire du jour.

Dans les premières minutes et devant un public survolté, Al-Dakhil manquait son contrôle au cours d'une phase de possession a priori anodine et se faisait chiper le ballon par Verschaeren. Le défenseur liégeois, voulant empêcher son adversaire d'aller seul au but, commettait la faute et écopait d'une carte rouge (7e). Quelques minutes plus tard, Anderlecht assommait le Standard lorsque Verschaeren traversait la moitié de terrain adverse en diagonale et trouvait Refaelov qui envoyait une frappe sèche au fond des filets après avoir pénétré habilement dans la surface (0-1, 13e). Après une nouvelle occasion manquée par Refaelov (15e), un arrêt in extremis de Bodart sauvait les Rouches de la noyade alors qu'une tête d'Hardwood-Bellis avait été déviée par Ngoy (16e), tout juste monté au jeu dans une équipe réorganisée. Le Standard ne s'avouait pas vaincu tandis qu'Anderlecht décidait de ne pas se livrer, et Muleka croquait sa frappe à la conclusion d'un contre mené par Klauss, gâchant une occasion de remettre son équipe sur les rails (39e). En deuxième mi-temps, Amallah récupérait un ballon dans la moitié de terrain adverse et écartait sur Siquet dont le centre trouvait Klauss, qui manquait de peu le cadre (47e). Refaelov pensait ensuite avoir inscrit son 2e but de la soirée mais le ballon était sorti sur le débordement de Mykhaylichenko à la base de l'action (52e). Après quelques incidents en tribunes, Kouamé recevait un ballon dos au but et éliminait deux défenseurs mais butait finalement sur un Bodart décidément bien en jambes (64e). Le stade de Sclessin donnait de la voix, et le Standard se montrait en attaque sans pour autant s'offrir d'occasions franches. Bodart s'interposait face à Raman pour galvaniser les siens (78e), mais Fai entamait les derniers espoirs liégeois en recevant une carte rouge pour une faute violente à contretemps sur Olsson (84e). En bloc, Anderlecht allait résister face aux derniers assauts et jouer le contre pour repartir vers la capitale avec les 3 points dans son escarcelle. Grâce à cette victoire, Anderlecht dépasse le Standard de Liège au classement. Les Mauves occupent désormais la 5e place avec 13 points en 7 matches. Le Standard, 13 points également, est 6e puisqu'il compte un match de plus que son adversaire du jour.