Quatre titres de champion, deux Coupes de Belgique, quatre Supercoupes, deux fois Gardien de l'Année, auteur du plus beau but de la saison avec le Beerschot : cela fait un paquet de trophées, de médailles. Mais Silvio n'a rien chez lui. Tout est chez ses parents, où sa mère a transformé son ancienne chambre en petit mémorial.

" Ils conservent tout, ils veulent un maillot de chaque saison, des paires de gants,... Tout ce que j'ai gagné restera chez eux, ils en ont plus besoin que moi. "

Révélateur de l'attrait qu'il porte à ses prix individuels : son trophée de Gardien de l'Année 2012 est toujours dans son armoire du vestiaire.

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'article dans votre Sport/Foot Magazine

Quatre titres de champion, deux Coupes de Belgique, quatre Supercoupes, deux fois Gardien de l'Année, auteur du plus beau but de la saison avec le Beerschot : cela fait un paquet de trophées, de médailles. Mais Silvio n'a rien chez lui. Tout est chez ses parents, où sa mère a transformé son ancienne chambre en petit mémorial." Ils conservent tout, ils veulent un maillot de chaque saison, des paires de gants,... Tout ce que j'ai gagné restera chez eux, ils en ont plus besoin que moi. "Révélateur de l'attrait qu'il porte à ses prix individuels : son trophée de Gardien de l'Année 2012 est toujours dans son armoire du vestiaire.Par Pierre DanvoyeRetrouvez l'intégralité de l'article dans votre Sport/Foot Magazine