La Commission des licences a infligé la semaine dernière l'amende maximale, 5.000 euros, car les Mauve et Blanc n'ont pas respecté les conditions de licence. Selon le manager des licences Nils Van Branteghem, Vincent Kompany, joueur-manager du Sporting, opérait bien comme entraîneur principal du club alors qu'il est dépourvu du diplôme requis alors que Simon Davies, T1 officiel, officiait comme assistant.

"La direction du RSCA estime que la sanction infligée est injustifiée, car le jugement est purement basé sur la perception, des déclarations individuelles et non sur des violations contractuelles de la réglementation fédérale", déplore le club. Mais Anderlecht a décidé "de ne pas aller en appel, afin que toutes les parties puissent se concentrer sur d'autres questions plus importantes".

"À une époque où le football belge a besoin d'une analyse approfondie et de décisions décisives dans un certain nombre de dossiers solides qui mettent en péril l'avenir de notre football, il est regrettable que le retour de footballeurs emblématiques, avec un tel rayonnement, soit traité de cette manière. Néanmoins, le club choisit de ne pas faire appel, car le football et l'avenir du club doivent faire l'objet d'une attention prioritaire", peut-on lire dans le communiqué.