Anderlecht a dans l'ensemble dominé en première mi-temps, mais sans véritablement se créer d'occasion. A force d'insister il réussit quand même à débloquer le marquoir à la 39-ème minute. Une faute de Simons permit en effet à Praet de botter un coup-franc. Le ballon arriva à Kouyaté dont le centre fut repris de la tête par Mbemba. La trajectoire fut déviée par Gillet (hors-jeu ?) et Mitrovic surgit avec opportunisme pour conclure.

Le jeune serbe faillit même doubler le score peu après sur un centre de Deschacht, mais le gardien brugeois Ryan était à la parade. Jorgensen relaya Refaelov à la reprise, mais c'est encore Mitrovic qui se distingua en tirant dans les bras de Ryan à la 55-ème, 3 minutes après avoir été accroché de façon douteuse par Mechele dans le rectangle.

A l'approche du dernier quart d'heure John Van den Brom voulut assurer la victoire en remplaçant Cyriac par N'Sakala. La manoeuvre réussit au-delà de toute espérance puisque le défenseur français allait doubler le score de belle façon. Il plaça en effet le ballon au ras du poteau après une feinte qui lui avait permis de se retrouver dans une position de tir idéale.

Anderlecht a dans l'ensemble dominé en première mi-temps, mais sans véritablement se créer d'occasion. A force d'insister il réussit quand même à débloquer le marquoir à la 39-ème minute. Une faute de Simons permit en effet à Praet de botter un coup-franc. Le ballon arriva à Kouyaté dont le centre fut repris de la tête par Mbemba. La trajectoire fut déviée par Gillet (hors-jeu ?) et Mitrovic surgit avec opportunisme pour conclure. Le jeune serbe faillit même doubler le score peu après sur un centre de Deschacht, mais le gardien brugeois Ryan était à la parade. Jorgensen relaya Refaelov à la reprise, mais c'est encore Mitrovic qui se distingua en tirant dans les bras de Ryan à la 55-ème, 3 minutes après avoir été accroché de façon douteuse par Mechele dans le rectangle. A l'approche du dernier quart d'heure John Van den Brom voulut assurer la victoire en remplaçant Cyriac par N'Sakala. La manoeuvre réussit au-delà de toute espérance puisque le défenseur français allait doubler le score de belle façon. Il plaça en effet le ballon au ras du poteau après une feinte qui lui avait permis de se retrouver dans une position de tir idéale.