Au même titre que la saison passée, la défense anderlechtoise n'a pas été à l'abri de tout reproche face aux Waeslandiens. Surtout dans le chef de son axe central, meublé par Marcin Wasilewski et Olivier Deschacht en raison des absences temporaires de Cheikhou Kouyaté (en lice aux Jeux Olympiques) et Roland Juhasz (blessé).

Curieusement, alors que l'équipe s'apprête à jouer sa survie européenne le 1er août prochain, aucune mesure n'a été prise par la direction pour renforcer une arrière-garde friable. Le Saoudien Osama Hawsawi a, certes, été acquis pour remédier à cette carence. Mais au bout de 6 semaines de préparation, il apparait déjà qu'il ne sera pas un ajout qualitatif.

Le Sporting a, évidemment, jusqu'au 31 août, date de clôture de la période des transferts d'été, pour apporter le ou les corrections nécessaires. Reste que c'est mercredi prochain, déjà, qu'il doit être prêt. C'est pas gagné d'avance !

Bruno Govers, Sport/Foot Magazine

Au même titre que la saison passée, la défense anderlechtoise n'a pas été à l'abri de tout reproche face aux Waeslandiens. Surtout dans le chef de son axe central, meublé par Marcin Wasilewski et Olivier Deschacht en raison des absences temporaires de Cheikhou Kouyaté (en lice aux Jeux Olympiques) et Roland Juhasz (blessé). Curieusement, alors que l'équipe s'apprête à jouer sa survie européenne le 1er août prochain, aucune mesure n'a été prise par la direction pour renforcer une arrière-garde friable. Le Saoudien Osama Hawsawi a, certes, été acquis pour remédier à cette carence. Mais au bout de 6 semaines de préparation, il apparait déjà qu'il ne sera pas un ajout qualitatif. Le Sporting a, évidemment, jusqu'au 31 août, date de clôture de la période des transferts d'été, pour apporter le ou les corrections nécessaires. Reste que c'est mercredi prochain, déjà, qu'il doit être prêt. C'est pas gagné d'avance ! Bruno Govers, Sport/Foot Magazine