Alors que Bruges a déjà acquis Jorgensen, Buysse, Tchite, Trickovski et que le Standard a transféré Biton, Verbeek (en attendant Taravel, Ogunjimi...), Anderlecht ne bouge pas sur le marché des transferts. Les Mauves n'ont-ils pas besoin de renforts ? Le problème se pose autrement. Suite au succès de Chelsea en Ligue de Champions, Anderlecht doit passer par l'épreuve des tours préliminaires avant de palper les 15 millions d'euros des heureux élus du grand bal européen.

La prudence bruxelloise est logique. Il a été question d'un départ de Biglia et de Suarez, ce qui aurait rapporté des sous, mais aucune offre concrète n'est arrivée sur le bureau d'Herman Van Holsbeek. Au rayon des bonnes nouvelles, on note le retour aux affaires de Molins et de Vargas, grièvement blessés la saison passée. Vargas a tout pour devenir le stratège offensif du champion de Belgique. Il ne faut pas toujours acheter pour se renforcer...

Pierre Bilic

Alors que Bruges a déjà acquis Jorgensen, Buysse, Tchite, Trickovski et que le Standard a transféré Biton, Verbeek (en attendant Taravel, Ogunjimi...), Anderlecht ne bouge pas sur le marché des transferts. Les Mauves n'ont-ils pas besoin de renforts ? Le problème se pose autrement. Suite au succès de Chelsea en Ligue de Champions, Anderlecht doit passer par l'épreuve des tours préliminaires avant de palper les 15 millions d'euros des heureux élus du grand bal européen. La prudence bruxelloise est logique. Il a été question d'un départ de Biglia et de Suarez, ce qui aurait rapporté des sous, mais aucune offre concrète n'est arrivée sur le bureau d'Herman Van Holsbeek. Au rayon des bonnes nouvelles, on note le retour aux affaires de Molins et de Vargas, grièvement blessés la saison passée. Vargas a tout pour devenir le stratège offensif du champion de Belgique. Il ne faut pas toujours acheter pour se renforcer...Pierre Bilic