"On a eu des propositions de clubs moyens, de milieu de classement, mais de tops championnats", explique Fabio Baglio, l'agent de Dieumerci Mbokani, dans la DH de ce jeudi. "Dieu, lui, vise le top absolu. C'est là qu'est sa place, vous l'avez vu mardi. Il doit impérativement jouer la Ligue des Champions. Maintenant qu'Anderlecht est en C1, il est fort probable qu'il reste."

L'agent tempère en expliquant bien que tout peut changer en peu de temps. Mbokani le confesse lui-même : "même en deux heures cela peut se régler", explique-t-il dans les colonnes de la Dernière Heure également. Mais pour quel club Mbokani serait-il prêt à abandonner le Sporting et la C1 ? "Si Manchester United ou City se manifeste et trouve un accord avec Anderlecht, ce sera vite fait", expose encore Baglio.

Mbokani ne serait donc pas contre un départ de la maison mauve qu'il juge trop étriquée pour son talent. Toutefois, le Congolais devrait attendre jusque janvier, voire jusqu'en fin de saison pour trouver chaussure à son pied. Dans cette optique, la Champion's League ne pourrait que lui être bénéfique. Un vitrine pareille ne se refuse pas.

Du côté de ses équipiers, on est quasiment certains que Dieu restera au moins jusqu'au mercato hivernal. Cheikhou Kouyaté en mettrait sa main à couper : "Il fait le malin, mais je suis sûr qu'il va rester", lâche-t-il à la DH. Des propos confirmés par son neveu et coéquipier Nathan Kabasele. Il affirme que son oncle sera bel et bien mauve le premier septembre.

La direction se tient toutefois prête à sortir un lapin de son chapeau en cas de départ de son attaquant. Herman Van Holsbeeck prétend même avoir déjà repéré un profil similaire à celui de Mbokani en Belgique...

Sportfootmagazine.be

"On a eu des propositions de clubs moyens, de milieu de classement, mais de tops championnats", explique Fabio Baglio, l'agent de Dieumerci Mbokani, dans la DH de ce jeudi. "Dieu, lui, vise le top absolu. C'est là qu'est sa place, vous l'avez vu mardi. Il doit impérativement jouer la Ligue des Champions. Maintenant qu'Anderlecht est en C1, il est fort probable qu'il reste."L'agent tempère en expliquant bien que tout peut changer en peu de temps. Mbokani le confesse lui-même : "même en deux heures cela peut se régler", explique-t-il dans les colonnes de la Dernière Heure également. Mais pour quel club Mbokani serait-il prêt à abandonner le Sporting et la C1 ? "Si Manchester United ou City se manifeste et trouve un accord avec Anderlecht, ce sera vite fait", expose encore Baglio. Mbokani ne serait donc pas contre un départ de la maison mauve qu'il juge trop étriquée pour son talent. Toutefois, le Congolais devrait attendre jusque janvier, voire jusqu'en fin de saison pour trouver chaussure à son pied. Dans cette optique, la Champion's League ne pourrait que lui être bénéfique. Un vitrine pareille ne se refuse pas. Du côté de ses équipiers, on est quasiment certains que Dieu restera au moins jusqu'au mercato hivernal. Cheikhou Kouyaté en mettrait sa main à couper : "Il fait le malin, mais je suis sûr qu'il va rester", lâche-t-il à la DH. Des propos confirmés par son neveu et coéquipier Nathan Kabasele. Il affirme que son oncle sera bel et bien mauve le premier septembre. La direction se tient toutefois prête à sortir un lapin de son chapeau en cas de départ de son attaquant. Herman Van Holsbeeck prétend même avoir déjà repéré un profil similaire à celui de Mbokani en Belgique...Sportfootmagazine.be