Le premier danger du match est venu des pieds de Theo Bongonda, lancé en profondeur dans la surface par Arteaga, mais Van Crombrugge a bien fermé la porte (31e). Anderlecht a réagi et puni Genk dans la foulée : après un face-à-face manqué par Kouamé, Ashimeru a hérité du ballon repoussé par Vandevoordt et a réalisé le geste parfait pour éliminer le portier limbourgeois et envoyer le ballon au fond des filets (1-0, 36e).

Cinq minutes plus tard, Kouamé a rabattu un centre de Cullen vers Verschaeren à l'entrée des six mètres. Le meneur de jeu a parfaitement exécuté sa reprise pour doubler l'avantage des Mauves (2-0, 41e). Dans ce temps fort bruxellois, Kouamé a lui-même trouvé le poteau sur une frappe déviée (43e).

Une dizaine de minutes après la reprise, Bongonda a profité d'un espace laissé par la défense pour armer une frappe, mais celle-ci a filé à gauche du but local (55e). Onuachu a également alerté l'arrière-garde anderlechtoise à la suite d'un contre, manquant de peu le cadre sur une tête depuis le point de pénalty (58e).

Le score aurait encore pu s'alourdir sur une action décousue dans la surface de Genk, qui a terminé avec une frappe déviée sur son propre poteau par Vandevoordt (65e).

En fin de rencontre, Arteaga a écopé d'un carton rouge pour une agression sur Kouamé qui a nécessité l'intervention de l'arbitrage vidéo (84e). A dix, les Limbourgeois ont failli prendre l'eau mais ont été sauvés une nouvelle fois par le cadre, sur une puissante tête d'Amuzu sur un centre de Raman (87e).

Au classement, Anderlecht (51 points) se donne de l'air à la 4e place et voit son plus proche poursuivant, Malines, à six longueurs mais avec un match de moins. Une participation aux playoffs I est désormais presque mission impossible pour Genk, qui reste bloqué en 8e position, avec 41 points.

Le premier danger du match est venu des pieds de Theo Bongonda, lancé en profondeur dans la surface par Arteaga, mais Van Crombrugge a bien fermé la porte (31e). Anderlecht a réagi et puni Genk dans la foulée : après un face-à-face manqué par Kouamé, Ashimeru a hérité du ballon repoussé par Vandevoordt et a réalisé le geste parfait pour éliminer le portier limbourgeois et envoyer le ballon au fond des filets (1-0, 36e). Cinq minutes plus tard, Kouamé a rabattu un centre de Cullen vers Verschaeren à l'entrée des six mètres. Le meneur de jeu a parfaitement exécuté sa reprise pour doubler l'avantage des Mauves (2-0, 41e). Dans ce temps fort bruxellois, Kouamé a lui-même trouvé le poteau sur une frappe déviée (43e). Une dizaine de minutes après la reprise, Bongonda a profité d'un espace laissé par la défense pour armer une frappe, mais celle-ci a filé à gauche du but local (55e). Onuachu a également alerté l'arrière-garde anderlechtoise à la suite d'un contre, manquant de peu le cadre sur une tête depuis le point de pénalty (58e). Le score aurait encore pu s'alourdir sur une action décousue dans la surface de Genk, qui a terminé avec une frappe déviée sur son propre poteau par Vandevoordt (65e). En fin de rencontre, Arteaga a écopé d'un carton rouge pour une agression sur Kouamé qui a nécessité l'intervention de l'arbitrage vidéo (84e). A dix, les Limbourgeois ont failli prendre l'eau mais ont été sauvés une nouvelle fois par le cadre, sur une puissante tête d'Amuzu sur un centre de Raman (87e). Au classement, Anderlecht (51 points) se donne de l'air à la 4e place et voit son plus proche poursuivant, Malines, à six longueurs mais avec un match de moins. Une participation aux playoffs I est désormais presque mission impossible pour Genk, qui reste bloqué en 8e position, avec 41 points.