Statistique intéressante, à défaut d'être rassurante pour les mauves et leurs fans : jamais, depuis la campagne de 2004-2005, le Sporting n'a su résorber son retard en tour préliminaire de la Ligue des Champions. Le dernier exploit en date est un retour gagné 3-0 face au Benfica Lisbonne après une défaite 1-0 au stade de la Luz durant l'été 2004.

Si on se fie à son histoire récente vis-à-vis de la Champions League, Anderlecht n'a aucune chance de se qualifier. Retour sur les dernières désillusions des Mauves en C1.

2011-2012 : Merci Chelsea Le dernier échec date de mai dernier. Alors qu'il fallait que Chelsea ne remporte pas la Champions League, le destin en a décidé autrement. À l'issue d'une séance de tirs au but, les Blues l'emportent et privent les Mauves d'un accès direct aux poules de la C1.

2010-2011 : Maudits tirs au but

Le Partizan Belgrade. Un nom qui laisse encore de l'amertume dans la bouche des Anderlechtois. Éliminés suite à une triste séance de tirs au but que de nombreux supporters tentent, en vain, d'effacer de leur mémoire. Le Sporting échoue tristement aux portes des poules qui leur tendaient pourtant les bras.

2009-2010 : La gifle lyonnaise

5-1 à l'aller et 3-1 au retour. Un score cumulé de 8-2 qui rappelle bien aux Anderlechtois qu'il sont bien loin des sommets européens. Seule éclaircie au tableau, Matias Suarez joue deux matchs fabuleux. Anderlecht ne pourra toutefois pas compter sur le génie de son Argentin ce mardi soir face à Limassol.

2008-2009 : BATE Borisov, la surprise du chef

"La Biélorussie, ça ne sait pas jouer au football", aurait-on tendance à penser. Une nouvelle fois aux portes des poules de la Ligue des champions cette saison, le BATE Borisov prouve que le football biélorusse est loin d'être faible. En l'occurrence, il l'avait déjà montré en 2008-2009 face à de faibles Anderlechtois qui n'ont pu éviter une cinglante élimination.

2007-2008 : L'illusion Fenerbahçe

Un auparavant, Anderlecht hérite d'un adversaire coriace, mais loin d'être invincible : Fenerbahçe. Champion de Turquie en titre, le Fener gagne par le plus petit écart à l'aller et tue toute illusion anderlechtoise en ouvrant le score au Parc Astrid.

Sportfootmagazine.be

Statistique intéressante, à défaut d'être rassurante pour les mauves et leurs fans : jamais, depuis la campagne de 2004-2005, le Sporting n'a su résorber son retard en tour préliminaire de la Ligue des Champions. Le dernier exploit en date est un retour gagné 3-0 face au Benfica Lisbonne après une défaite 1-0 au stade de la Luz durant l'été 2004. Si on se fie à son histoire récente vis-à-vis de la Champions League, Anderlecht n'a aucune chance de se qualifier. Retour sur les dernières désillusions des Mauves en C1. 2011-2012 : Merci Chelsea Le dernier échec date de mai dernier. Alors qu'il fallait que Chelsea ne remporte pas la Champions League, le destin en a décidé autrement. À l'issue d'une séance de tirs au but, les Blues l'emportent et privent les Mauves d'un accès direct aux poules de la C1. 2010-2011 : Maudits tirs au but Le Partizan Belgrade. Un nom qui laisse encore de l'amertume dans la bouche des Anderlechtois. Éliminés suite à une triste séance de tirs au but que de nombreux supporters tentent, en vain, d'effacer de leur mémoire. Le Sporting échoue tristement aux portes des poules qui leur tendaient pourtant les bras. 2009-2010 : La gifle lyonnaise 5-1 à l'aller et 3-1 au retour. Un score cumulé de 8-2 qui rappelle bien aux Anderlechtois qu'il sont bien loin des sommets européens. Seule éclaircie au tableau, Matias Suarez joue deux matchs fabuleux. Anderlecht ne pourra toutefois pas compter sur le génie de son Argentin ce mardi soir face à Limassol. 2008-2009 : BATE Borisov, la surprise du chef "La Biélorussie, ça ne sait pas jouer au football", aurait-on tendance à penser. Une nouvelle fois aux portes des poules de la Ligue des champions cette saison, le BATE Borisov prouve que le football biélorusse est loin d'être faible. En l'occurrence, il l'avait déjà montré en 2008-2009 face à de faibles Anderlechtois qui n'ont pu éviter une cinglante élimination. 2007-2008 : L'illusion Fenerbahçe Un auparavant, Anderlecht hérite d'un adversaire coriace, mais loin d'être invincible : Fenerbahçe. Champion de Turquie en titre, le Fener gagne par le plus petit écart à l'aller et tue toute illusion anderlechtoise en ouvrant le score au Parc Astrid. Sportfootmagazine.be