Proto 7 : Un arrêt mais quel arrêt ! Silvio a sauvé les Mauves de la banqueroute. Une nouvelle fois...

Odoi 5 : Autant il peut être dangereux offensivement en Jupiler League, autant il est inquiétant sur le plan défensif. Semble oublier qu'il doit surveiller ce qui se passe dans sa zone.

Kouyaté 6 : Ce n'était pas le meilleur Kouyaté mardi soir mais sa vitesse et son engagement sont indispensables à une défense qui ne rassure toujours pas.

Wasyl 5 : Un manque de vitesse flagrant quand il faut se retourner (ce qui devrait s'aggraver avec le temps) et des relances qui mettent ses équipiers dans l'embarras. Rien de bien neuf chez le Polonais.

Deschacht 6 : Sérieux et appliqué, Oli a fait ce qu'il devait faire et ce qu'il sait faire.

Gillet 5 : Pas dans son assiette face à des Chypriotes hargneux, Gillet a failli voir sa soirée plombée après avoir frappé la barre à quelques mètres du but. Manque d'explosivité sur un flanc.

Kljestan 6 : Infatigable et très présent à la récupération, l'Américain a fait le taf dans un match extrêmement tendu.

Biglia 6 : A une nouvelle fois prouvé que le meilleur Biglia est plus efficace dans un rôle de récupérateur et donc moins offensif qu'hier soir. L'Argentin a failli marquer et délivrer le stade. On a bien dit "a failli".

Kanu 6 : Comme Gillet, manque d'explosivité sur un flanc et a souvent été grossièrement imprécis dans le jeu court. Son abattage et sa présence physique ont par contre été utiles dans un match très musclé. Comme sur le second but où il dévie pour Iakovenko alors qu'il avait retrouvé un rôle plus axial.

De Sutter 6 : A manqué de lucidité dans la dernière passe et devant le but. Utile par contre en déviations.

Mbokani 8 : On savait que si délivrance il devait y avoir, elle viendrait des pieds du Congolais. Ce n'était pas un Dieu flamboyant mais rien que son but valait le détours. Pure classe.

Iakovenko 7 : le Chouchou du public est monté au jeu à la 65e et a su mettre le feu en quelques minutes. Une finition pied droit qui prouve, si besoin en était, que l'Ukrainien a de l'or dans les pieds.

Massimo Bruno 7 : Des premières minutes en A lors du match le plus important de la saison, les jambes avaient le droit de trembler. Et pourtant cette promesse issue de l'école des jeunes a affiché un aplomb et une technique qui laissent entrevoir un avenir prometteur. Auteur du centre pour le but de Mbokani.

Juhasz 6 : Entré comme attaquant façon Van Buyten avant de retrouver sa place en défense après le but d'ouverture, le Hongrois a su mettre son excellent jeu de tête au service des Mauves.

Van den Brom 7 : Si on est pas convaincu par le 4-4-2 mis en place au début du match, le coach batave a su faire preuve d'audace en lançant des jeunes (Iakovenko, Bruno) dans la bagarre à l'approche du money-time. Son extravagance et sa surexcitation contrastent fameusement avec ce à quoi son prédécesseur nous avait habitué. A aussi tout compris en matière de communication et a déjà le public mauve dans sa poche.

Thomas Bricmont, Sport/Foot Magazine

Proto 7 : Un arrêt mais quel arrêt ! Silvio a sauvé les Mauves de la banqueroute. Une nouvelle fois... Odoi 5 : Autant il peut être dangereux offensivement en Jupiler League, autant il est inquiétant sur le plan défensif. Semble oublier qu'il doit surveiller ce qui se passe dans sa zone. Kouyaté 6 : Ce n'était pas le meilleur Kouyaté mardi soir mais sa vitesse et son engagement sont indispensables à une défense qui ne rassure toujours pas. Wasyl 5 : Un manque de vitesse flagrant quand il faut se retourner (ce qui devrait s'aggraver avec le temps) et des relances qui mettent ses équipiers dans l'embarras. Rien de bien neuf chez le Polonais. Deschacht 6 : Sérieux et appliqué, Oli a fait ce qu'il devait faire et ce qu'il sait faire. Gillet 5 : Pas dans son assiette face à des Chypriotes hargneux, Gillet a failli voir sa soirée plombée après avoir frappé la barre à quelques mètres du but. Manque d'explosivité sur un flanc. Kljestan 6 : Infatigable et très présent à la récupération, l'Américain a fait le taf dans un match extrêmement tendu. Biglia 6 : A une nouvelle fois prouvé que le meilleur Biglia est plus efficace dans un rôle de récupérateur et donc moins offensif qu'hier soir. L'Argentin a failli marquer et délivrer le stade. On a bien dit "a failli". Kanu 6 : Comme Gillet, manque d'explosivité sur un flanc et a souvent été grossièrement imprécis dans le jeu court. Son abattage et sa présence physique ont par contre été utiles dans un match très musclé. Comme sur le second but où il dévie pour Iakovenko alors qu'il avait retrouvé un rôle plus axial. De Sutter 6 : A manqué de lucidité dans la dernière passe et devant le but. Utile par contre en déviations. Mbokani 8 : On savait que si délivrance il devait y avoir, elle viendrait des pieds du Congolais. Ce n'était pas un Dieu flamboyant mais rien que son but valait le détours. Pure classe. Iakovenko 7 : le Chouchou du public est monté au jeu à la 65e et a su mettre le feu en quelques minutes. Une finition pied droit qui prouve, si besoin en était, que l'Ukrainien a de l'or dans les pieds. Massimo Bruno 7 : Des premières minutes en A lors du match le plus important de la saison, les jambes avaient le droit de trembler. Et pourtant cette promesse issue de l'école des jeunes a affiché un aplomb et une technique qui laissent entrevoir un avenir prometteur. Auteur du centre pour le but de Mbokani. Juhasz 6 : Entré comme attaquant façon Van Buyten avant de retrouver sa place en défense après le but d'ouverture, le Hongrois a su mettre son excellent jeu de tête au service des Mauves. Van den Brom 7 : Si on est pas convaincu par le 4-4-2 mis en place au début du match, le coach batave a su faire preuve d'audace en lançant des jeunes (Iakovenko, Bruno) dans la bagarre à l'approche du money-time. Son extravagance et sa surexcitation contrastent fameusement avec ce à quoi son prédécesseur nous avait habitué. A aussi tout compris en matière de communication et a déjà le public mauve dans sa poche. Thomas Bricmont, Sport/Foot Magazine