Le Sporting avait remis une demande de permis qui prévoyait principalement l'ajout au stade d'un anneau supplémentaire de 5.000 places et la construction d'un parking de sept étages hors sol d'une capacité de 1.850 places.

En ce qui concerne le stade, la hauteur de l'anneau devra être substantiellement réduite afin de préserver l'ensoleillement des riverains de l'avenue Théo Verbeeck et de la place De Linde.

La hauteur du parking envisagé dans le périmètre du stade devra être limitée à deux étages - et donc à quelque 400 places - pour éviter toute atteinte esthétique au Parc Astrid. La possibilité de parking souterrain est quant à elle maintenue.

Au niveau de la mobilité, le club devra mettre en place un système de navettes et conclure des conventions avec les sociétés de transport en commun et les propriétaires de parking situés aux pourtours de la commune.

Les représentants des riverains sont globalement satisfaits de l'avis rendu par la commune. "Un match nul au parfum de victoire", ont-ils commenté.

Le RSCA rappelle qu'e l'avis n'est pas contraignant

Le Sporting a pris note de l'avis rappelant que cet avis n'est "pas contraignant". "Le Royal Sporting Club Anderlecht souhaite attendre la décision définitive du Collège des bourgmestres et échevins avant de s'exprimer sur le fond de ce dossier", précise le club dans un communiqué. "Cependant le club s'étonne, à première vue, de la teneur de certains éléments alors que des efforts substantiels ont été fait par le RSCA tant au niveau de la conception du projet que de l'organisation générale des matchs."

"Le club reconfirme son attachement à la commune d'Anderlecht et sa volonté d'agrandir le stade tout en travaillant avec l'ensemble des acteurs à une amélioration de l'offre globale. Le Royal Sporting Club Anderlecht a toujours veillé collaborer de façon optimale avec la commune et il espère que celle-ci continuera d'en faire de même à l'avenir.

Le Sporting avait remis une demande de permis qui prévoyait principalement l'ajout au stade d'un anneau supplémentaire de 5.000 places et la construction d'un parking de sept étages hors sol d'une capacité de 1.850 places. En ce qui concerne le stade, la hauteur de l'anneau devra être substantiellement réduite afin de préserver l'ensoleillement des riverains de l'avenue Théo Verbeeck et de la place De Linde. La hauteur du parking envisagé dans le périmètre du stade devra être limitée à deux étages - et donc à quelque 400 places - pour éviter toute atteinte esthétique au Parc Astrid. La possibilité de parking souterrain est quant à elle maintenue. Au niveau de la mobilité, le club devra mettre en place un système de navettes et conclure des conventions avec les sociétés de transport en commun et les propriétaires de parking situés aux pourtours de la commune. Les représentants des riverains sont globalement satisfaits de l'avis rendu par la commune. "Un match nul au parfum de victoire", ont-ils commenté. Le RSCA rappelle qu'e l'avis n'est pas contraignant Le Sporting a pris note de l'avis rappelant que cet avis n'est "pas contraignant". "Le Royal Sporting Club Anderlecht souhaite attendre la décision définitive du Collège des bourgmestres et échevins avant de s'exprimer sur le fond de ce dossier", précise le club dans un communiqué. "Cependant le club s'étonne, à première vue, de la teneur de certains éléments alors que des efforts substantiels ont été fait par le RSCA tant au niveau de la conception du projet que de l'organisation générale des matchs." "Le club reconfirme son attachement à la commune d'Anderlecht et sa volonté d'agrandir le stade tout en travaillant avec l'ensemble des acteurs à une amélioration de l'offre globale. Le Royal Sporting Club Anderlecht a toujours veillé collaborer de façon optimale avec la commune et il espère que celle-ci continuera d'en faire de même à l'avenir.