Les déclarations de l'entraîneur d'Anderlecht John Van den Brom envers l'arbitre Alexandre Boucaut, dimanche, au soir de la défaite de son équipe à Zulte Waregem (2-1), n'ont pas été appréciés par le responsable des arbitres en Belgique Robert Jeurissen. Ce dernier a demandé au parquet de l'Union d'ouvrir un enquête qui pourrait conduire à suspendre l'entraîneur néerlandais, rapportent plusieurs journaux ce mardi.

"Une telle attitude n'est pas tolérable"

M. Boucaut a notamment sifflé deux penaltys contre Anderlecht. John van den Brom avait déclaré à l'issue du match que l'arbitre "est le pire du pays. Il a baisé le match et toute la compétition belge."

"C'est assez. Nous avons demandé au parquet fédéral d'examiner la question", a déclaré Jeurissen. "Une telle attitude n'est pas tolérable même si l'arbitre avait commis une faute grave."

L'ancien coach d'Anderlecht Aad De Mos a également fort peu goûté les plaintes de son compatriote concernant l'arbitrage. "John van den Brom ne doit pas parler de l'arbitrage. C'est un signe de faiblesse. Le stress et l'inexpérience commencent à faire leur apparition. De tels propos ne fonctionnent pas dans un club comme Anderlecht", a déclaré lors de l'émission 'Stadion' sur VTM.

"J'ai bien sifflé"

"L'arbitre est un coupable facile", avait pour sa part commenté Alexandre Boucaut dans la DH de lundi. "Je dois vous avouer que les Anderlechtois m'ont mis le doute en râlant autant. J'ai regardé les images de la rencontre en rentrant chez moi dimanche soir. Et encore une seconde fois ce matin (ndlr : lundi). J'estime avoir bien sifflé. Je suis bien placé sur les deux penalties et le but anderlechtois annulé était effectivement hors-jeu."

Même le second but de Zulte, où Kouyate aurait été victime d'une faute au départ de l'action, ne pose pas de problème aux yeux de M. Boucaut. "J'ai bien regardé la phase et je n'ai pas vu grand-chose de répréhensible. Le bulletin de mon superviseur était d'ailleurs plutôt bon en général."

Pour mémoire, John Van den Brom avait déjà été envoyé en tribunes du 20 mars au 2 avril pour avoir agression verbale et physique envers Jonathan Lardot, l'arbitre de Gand-Anderlecht.

Les déclarations de l'entraîneur d'Anderlecht John Van den Brom envers l'arbitre Alexandre Boucaut, dimanche, au soir de la défaite de son équipe à Zulte Waregem (2-1), n'ont pas été appréciés par le responsable des arbitres en Belgique Robert Jeurissen. Ce dernier a demandé au parquet de l'Union d'ouvrir un enquête qui pourrait conduire à suspendre l'entraîneur néerlandais, rapportent plusieurs journaux ce mardi. "Une telle attitude n'est pas tolérable" M. Boucaut a notamment sifflé deux penaltys contre Anderlecht. John van den Brom avait déclaré à l'issue du match que l'arbitre "est le pire du pays. Il a baisé le match et toute la compétition belge." "C'est assez. Nous avons demandé au parquet fédéral d'examiner la question", a déclaré Jeurissen. "Une telle attitude n'est pas tolérable même si l'arbitre avait commis une faute grave." L'ancien coach d'Anderlecht Aad De Mos a également fort peu goûté les plaintes de son compatriote concernant l'arbitrage. "John van den Brom ne doit pas parler de l'arbitrage. C'est un signe de faiblesse. Le stress et l'inexpérience commencent à faire leur apparition. De tels propos ne fonctionnent pas dans un club comme Anderlecht", a déclaré lors de l'émission 'Stadion' sur VTM. "J'ai bien sifflé" "L'arbitre est un coupable facile", avait pour sa part commenté Alexandre Boucaut dans la DH de lundi. "Je dois vous avouer que les Anderlechtois m'ont mis le doute en râlant autant. J'ai regardé les images de la rencontre en rentrant chez moi dimanche soir. Et encore une seconde fois ce matin (ndlr : lundi). J'estime avoir bien sifflé. Je suis bien placé sur les deux penalties et le but anderlechtois annulé était effectivement hors-jeu." Même le second but de Zulte, où Kouyate aurait été victime d'une faute au départ de l'action, ne pose pas de problème aux yeux de M. Boucaut. "J'ai bien regardé la phase et je n'ai pas vu grand-chose de répréhensible. Le bulletin de mon superviseur était d'ailleurs plutôt bon en général."Pour mémoire, John Van den Brom avait déjà été envoyé en tribunes du 20 mars au 2 avril pour avoir agression verbale et physique envers Jonathan Lardot, l'arbitre de Gand-Anderlecht.