Le défenseur d'Anderlecht Guillaume Gillet est poursuivi pour un tackle à hauteur du tibia de Steeven Joseph-Monrose à la 42e minute du match qui a vu la qualification des Limbourgeois pour la finale de la Coupe de Belgique au bout d'un suspense haletant.

Le Diable Rouge risque une (très) lourde suspension. C'est en effet la deuxième fois cette saison qu'il est convoqué sur base des images télévisées d'un match. Il s'était déjà présenté face aux membres de la Commission des litiges le 11 décembre pour un tackle sur Brecht Dejaegere qui n'avait pas été vu par l'arbitre. Il avait alors écopé d'une journée de suspension effective plus deux avec sursis.

Ce sursis deviendra donc effectif si la faute de Gillet est reconnue par la Commission des litiges. Viendra s'ajoutera à cela une ou, plus probablement, plusieurs journées de suspension pour la faute en elle-même sur Joseph-Monrose.

Gillet peut certainement craindre une suspension de quatre matchs, qui entrera en vigueur pour le début des play-offs.

Le défenseur d'Anderlecht Guillaume Gillet est poursuivi pour un tackle à hauteur du tibia de Steeven Joseph-Monrose à la 42e minute du match qui a vu la qualification des Limbourgeois pour la finale de la Coupe de Belgique au bout d'un suspense haletant. Le Diable Rouge risque une (très) lourde suspension. C'est en effet la deuxième fois cette saison qu'il est convoqué sur base des images télévisées d'un match. Il s'était déjà présenté face aux membres de la Commission des litiges le 11 décembre pour un tackle sur Brecht Dejaegere qui n'avait pas été vu par l'arbitre. Il avait alors écopé d'une journée de suspension effective plus deux avec sursis. Ce sursis deviendra donc effectif si la faute de Gillet est reconnue par la Commission des litiges. Viendra s'ajoutera à cela une ou, plus probablement, plusieurs journées de suspension pour la faute en elle-même sur Joseph-Monrose. Gillet peut certainement craindre une suspension de quatre matchs, qui entrera en vigueur pour le début des play-offs.