Le premier tir cadré de la rencontre, tenté dans un angle difficile par Renaud Emond à la 15e, ne pouvait pas surprendre Hendrik Van Crombrugge. Le second, à demi croqué, de Nacer Chadli, à la 16e, était stoppé sans trop de difficultés par Arnaud Bodart. Un coup franc résultant d'une faute de Yari Verschaeren sur Mehdi Carcela, aboutit à Bopé Bokadi, bien placé, mais qui tira dans les nuages à la 27e. Saelemaekers s'est non seulement montré plus précis, mais a de surcroît placé le ballon hors de portée de Bodart, 1-0, après avoir réceptionné une talonnade de Chadli, puis habilement manoeuvré sur son aile droite, dans le rectangle, à la 31e.

Michel Vlap, réserviste au coup d'envoi, remplaça Pieter Gerkens, blessé à la tête en empêchant Gojko Cimirot d'égaliser, quatre minutes plus tard. Le Néerlandais, qui venait d'alerter Bodart en frappant des 25 mètres, aurait pu et même dû doubler le score à la 43e, mais reprit très mal du revers du crâne, le centre parfait de... Saelemaekers.

On attendait une réaction du Standard, d'autant qu'Anderlecht a souvent baissé de pied en deuxième mi-temps. Van Crombrugge dut ainsi entre autres détourner un coup franc de Paul Mpoku après une faute de Peter Zulj sur le Congolais. L'Autrichien, blessé au nez, dut ensuite céder sa place à Sambi Lokonga, le frère de Mpoku ! On ne voyait pas très bien comment Anderlecht allait pouvoir tenir tête jusqu'au bout à la deferlante rouche. Mais les dieux du football étaient cette fois avec Saint-Guidon, et les Liégeois se sont progressivement découragés.

Le Sporting a ainsi pu laisser exploser sa joie, même si treizième avec cinq points, il reste englué dans la colonne de droite. Le Standard conserve lui son rang de leader avec douze points. Mais pourrait être rejoint par l'Antwerp, si celui-ci s'impose à Zulte Waregem en soirée...