Le club bruxellois écope d'une amende de 15.000 euros dont 10.000 effectifs et 5.000 avec 1 an de sursis. Anderlecht peut encore faire appel auprès de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS). Selon le règlement de la FIFA, les clubs ne sont pas autorisés à payer des honoraires aux intermédiaires qui travaillent pour des joueurs mineurs.

Le Comité disciplinaire a relevé plusieurs éléments compromettants, parmi lesquels la mention d'une 'fee Guindo' (indemnité Guindo) dans un paiement du 1er octobre 2020 alors que le joueur était déjà au club depuis 2 ans et en Belgique depuis 5 ans, ne pouvant donc pas être couvert par l'accord de scouting.

Le club affirme avoir été trompé par l'intermédiaire auprès duquel il dit avoir eu l'intention de faire appel à des services de scouting. Le conseil d'administration d'Anderlecht a par ailleurs demandé à ce que la décision et le dossier soient tenus secrets 'en raison de la nature' de celui-ci, mais le Comité a refusé d'accéder à cette requête.

"C'est un contrat qui a été conclu sous la précédente direction sportive (avec Michael Verschueren comme patron, ndlr). La direction actuelle a annulé le contrat lorsque les doutes quant à son contenu sont devenus évidents", a déclaré le club. Le RSCA a aussi souligné être en conflit avec l'autre partie et tente de récupérer les montants.

Le club bruxellois écope d'une amende de 15.000 euros dont 10.000 effectifs et 5.000 avec 1 an de sursis. Anderlecht peut encore faire appel auprès de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS). Selon le règlement de la FIFA, les clubs ne sont pas autorisés à payer des honoraires aux intermédiaires qui travaillent pour des joueurs mineurs. Le Comité disciplinaire a relevé plusieurs éléments compromettants, parmi lesquels la mention d'une 'fee Guindo' (indemnité Guindo) dans un paiement du 1er octobre 2020 alors que le joueur était déjà au club depuis 2 ans et en Belgique depuis 5 ans, ne pouvant donc pas être couvert par l'accord de scouting. Le club affirme avoir été trompé par l'intermédiaire auprès duquel il dit avoir eu l'intention de faire appel à des services de scouting. Le conseil d'administration d'Anderlecht a par ailleurs demandé à ce que la décision et le dossier soient tenus secrets 'en raison de la nature' de celui-ci, mais le Comité a refusé d'accéder à cette requête. "C'est un contrat qui a été conclu sous la précédente direction sportive (avec Michael Verschueren comme patron, ndlr). La direction actuelle a annulé le contrat lorsque les doutes quant à son contenu sont devenus évidents", a déclaré le club. Le RSCA a aussi souligné être en conflit avec l'autre partie et tente de récupérer les montants.