La métamorphose subie par le Cercle Bruges ces dernières semaines est impressionnante. La deuxième équipe de la Venise du Nord a remporté pas moins de sept de ses huit derniers matchs, dont six sous la direction du nouvel entraîneur Dominik Thalhammer. Avec seulement deux points de retard sur Courtrai (8e), les Groen-Zwart peuvent désormais regarder vers le haut du classement plutôt que vers le bas. L'écart avec Seraing, avant-dernier de Pro League, est désormais de 12 points, ce qui est important à 7 journées de la fin.
...

La métamorphose subie par le Cercle Bruges ces dernières semaines est impressionnante. La deuxième équipe de la Venise du Nord a remporté pas moins de sept de ses huit derniers matchs, dont six sous la direction du nouvel entraîneur Dominik Thalhammer. Avec seulement deux points de retard sur Courtrai (8e), les Groen-Zwart peuvent désormais regarder vers le haut du classement plutôt que vers le bas. L'écart avec Seraing, avant-dernier de Pro League, est désormais de 12 points, ce qui est important à 7 journées de la fin.Le déclic du Cercle s'est produit à la fin novembre avec la victoire 3-1 contre le FC Malines. Après huit matches de championnat sans succès, de Vereniging a finalement pu refaire la fête dans les vestiaires. Les joueurs du moins puisque malgré les trois points acquis Yves Vanderhaeghe était démis de ses fonctions le même week-end et remplacé par l'Autrichien Dominik Thalhammer.L'ex-entraîneur de LASK, en Autriche, a instauré une nouvelle dynamique dans l'équipe avec pour résultat que le Cercle n'a plus perdu en Pro League depuis le 18 décembre. Six des sept matchs de l'ère Thalhammer ont été gagnés. Aucune équipe n'a récolté plus de points que le Cercle au cours de la même période. Grâce à une bonne organisation, puisqu'il n'a encaissé que 6 buts, le Cercle Bruges est tout simplement la meilleure défense de la compétition sur les huit derniers matchs. La deuxième équipe de la Venie du Nord a aussi retrouvé son efficacité offensive en inscrivant 18 buts ; seuls Anderlecht et le voisin du Club en ont marqué plus. Cette spirale a permis aux Groen-Zwart de sortir de la zone des relégables.Sur cette période de huit matches, le Cercle fait même un tout petit peu mieux qu'Anderlecht. Depuis le dernier week-end de novembre, les Mauve et Blanc ont gagné 20 points sur 24 et se sont hissés à la quatrième place de la Jupiler Pro League, à seulement deux points de la deuxième place occupée par le Fc Bruges. Le bilan des Bruxellois est toute fois un peu meilleur que celui du Cercle sur une plus longue période, puisqu'ils sont déjà invaincus depuis 9 matches. Pendant ce laps de temps, ils ont obtenu deux partages.Anderlecht est devenu une machine ces derniers mois. On retiendra notamment ses deux larges victoires contre Seraing (0-5) et le Beerschot (0-7). Les troupes de Vincent Kompany ont fait trembler les filets adverses à 25 reprises lors de leurs huit dernières sorties. Personne ne fait mieux. En plus, ce sont 10 joueurs différents qui ont marqué, bien que Lior Refaelov soit le contributeur majeur de cette production offensive avec 6 buts, suivi par Joshua Zirkzee avec 4.Si l'attaque se porte bien, il faut aussi souligner la stabilité retrouvée au sein de l'arrière-garde pas toujours convaincante depuis le début de la saison. La défense bruxelloise n'a encaissé qu'à six reprises au cours des deux derniers mois. Seul le Cercle fait aussi bien. Cette ligne arrière est formée par Wesley Hoedt, selon Kompany toujours le premier homme dont il couche le nom sur sa feuille de match, et le nouveau venu Lisandro Magallán. Avec l'Argentin dans son onze, Anderlecht semble presque imbattable.Jusqu'à présent, Magallán a joué 11 fois pour les Mauves et ils n'ont perdu aucun match. Le joueur prêté par l'Ajax devient ainsi le joueur ayant la plus longue série d'invincibilité en Pro League. Même si l'Argentin est parfois l'auteur de l'une ou l'autre approximation (souvent sans conséquences donc), le Cercle ne devra pas trop compter sur des buts gratuits ce soir.