C'est Herman Van Holsbeeck, manager général d'Anderlecht, qui l'a avoué à la DH et à Het Nieuwsblad : il y a une clause libératoire dans le contrat de Lucas Biglia. Elle est fixée à 8 millions. Si un club dépose cette somme, Anderlecht sera donc forcé de vendre son capitaine.

Pour le moment, on ne se bouscule pas au portillon pour Lucas Biglia. "Il reste donc un joueur d'Anderlecht", a déclaré HVH. L'intérêt du Real Madrid, d'Arsenal et d'autres clubs du top et du sub-top européens avait été évoqué par l'agent du joueur. Mais seront-ils prêts à mettre autant pour l'Anderlechtois ?

RVP (stg.), Sportfootmagazine.be

C'est Herman Van Holsbeeck, manager général d'Anderlecht, qui l'a avoué à la DH et à Het Nieuwsblad : il y a une clause libératoire dans le contrat de Lucas Biglia. Elle est fixée à 8 millions. Si un club dépose cette somme, Anderlecht sera donc forcé de vendre son capitaine. Pour le moment, on ne se bouscule pas au portillon pour Lucas Biglia. "Il reste donc un joueur d'Anderlecht", a déclaré HVH. L'intérêt du Real Madrid, d'Arsenal et d'autres clubs du top et du sub-top européens avait été évoqué par l'agent du joueur. Mais seront-ils prêts à mettre autant pour l'Anderlechtois ? RVP (stg.), Sportfootmagazine.be