Plus facile à dire qu'à faire pour une équipe bruxelloise particulièrement malchanceuse dans cet exercice, comme l'attestent des éliminations sans gloire face à BATE Borisov en 2008, Lyon en 2009 et le Partizan Belgrade en 2010. Au 1er tour préliminaire (prévu les 31juillet/1er août (aller) et 7 ou 8 août (retour), les Sportingmen, têtes de série, devraient passer l'écueil sans trop d'encombres devant des oppositions du type Slovan Liberec (Tchéquie), Debrecen (Hongrie) ou Maribor (Slovénie). Mais au 2ème round (21/ 22 août et 28/29 août), les adversaires potentiels seront à coup sûr plus coriaces. Comme les Serbes du Partizan Belgrade (à nouveau) ou encore les Croates du Dinamo Zagreb.

Pour le RSCA, le danger ne se situera pas que sur le terrain mais aussi dans les coulisses. Car certaines vedettes (on songe à Dieumerci Mbokani, Matias Suarez ou Lucas Biglia) ne voudront probablement pas attendre la fin du mois d'août pour être fixés sur l'avenir européen de leurs couleurs, vu que la période des transferts d'été se terminera le 31 de ce mois, deux jours à peine après le verdict du 2ème tour de qualification. Et le règlement de l'UEFA stipule qu'un joueur ne peut plus se produire sur la scène européenne, avec un nouveau club, s'il s'y est déjà engagé avec un autre, Anderlecht, en l'occurrence dans ce cas-ci.

Dans ces conditions, l'un ou l'autre joueurs cotés ne voudront pas prendre de risques. Il faudra sans doute une bonne dose de persuasion de la part des dirigeants mauves pour conserver toutes leurs forces vives au cours des semaines à venir...

Bruno Govers

Plus facile à dire qu'à faire pour une équipe bruxelloise particulièrement malchanceuse dans cet exercice, comme l'attestent des éliminations sans gloire face à BATE Borisov en 2008, Lyon en 2009 et le Partizan Belgrade en 2010. Au 1er tour préliminaire (prévu les 31juillet/1er août (aller) et 7 ou 8 août (retour), les Sportingmen, têtes de série, devraient passer l'écueil sans trop d'encombres devant des oppositions du type Slovan Liberec (Tchéquie), Debrecen (Hongrie) ou Maribor (Slovénie). Mais au 2ème round (21/ 22 août et 28/29 août), les adversaires potentiels seront à coup sûr plus coriaces. Comme les Serbes du Partizan Belgrade (à nouveau) ou encore les Croates du Dinamo Zagreb. Pour le RSCA, le danger ne se situera pas que sur le terrain mais aussi dans les coulisses. Car certaines vedettes (on songe à Dieumerci Mbokani, Matias Suarez ou Lucas Biglia) ne voudront probablement pas attendre la fin du mois d'août pour être fixés sur l'avenir européen de leurs couleurs, vu que la période des transferts d'été se terminera le 31 de ce mois, deux jours à peine après le verdict du 2ème tour de qualification. Et le règlement de l'UEFA stipule qu'un joueur ne peut plus se produire sur la scène européenne, avec un nouveau club, s'il s'y est déjà engagé avec un autre, Anderlecht, en l'occurrence dans ce cas-ci. Dans ces conditions, l'un ou l'autre joueurs cotés ne voudront pas prendre de risques. Il faudra sans doute une bonne dose de persuasion de la part des dirigeants mauves pour conserver toutes leurs forces vives au cours des semaines à venir... Bruno Govers