Après la facile victoire 3-1 contre le Beerschot, Alexander Blessin n'a porté aucun changement à son équipe. Par contre, Vincent Kompany a intégré Zirkzee et Francis Amuzu, reléguant Yarii Verschaeren sur le banc alors qu'Anouar El Hadj était malade. L'entame du duel a été colorée par Anderlecht notamment grâce à une combinaison entre Kouamé et Zirkzee, qui jouaient pour la première fois ensemble cette saison (3e). Sur une perte de balle Maxime D'Arpino, Lior Refaelov a isolé Amuzu, qui s'est fait devancer par Guillaume Hubert (5e). Par contre, Gueye, qui est rentré de la gauche vers l'axe, a battu Hendrik Van Crombrugge d'une frappe à distance (7e, 1-0). L'attaquant sénégalais a encore augmenté le chaos chez les Mauves: sur un coup de coin, la tête de Frederik Jäkel a touché la barre, mais Gueye a bien suivi (30e, 2-0).

Entre-temps, Anderlecht avait encore manqué l'égalisation par Kouamé bien lancé dans la profondeur par Sergio Gómez (16e) et sur une ouverture de l'attaquant ivoirien, ZIrkzee a frappé sur le poteau (27e). L'international espoir néerlandais a encore touché la transversale sur une reprise (45e+3).

La seconde période a débuté par un électrochoc pour Anderlecht avec l'exclusion de Kouamé pour un pied levé trop haut sur Jakel (47e). Cet uppercut a fait d'autant plus mal que Zirkzee n'a pas trompé Hubert alors qu'il a pu frapper à bout portant (50e). Le Néerlandais a quand même mis fin à cette série négative sur une balle en profondeur de Taylor Harwood-Bellis (63e, 2-1). Ce but a décoincé Zikzee, qui a obligé Hubert à dégager après avoir slalomé dans la défense ostendaise (65e). Van Crombrugge a aussi sauvé son équipe en contrant une tentative de Gueye (73e). Le capitaine anderlechtois avait évité le coup mortel mais monté au jeu (59e), Raman n'a pas cadré son coup de tête sur un centre d'Amuzu (77e). Anderlecht était toujours vivant et sur une phase quasiment identique, Raman a repris un centre de Gomez (82e, 2-2).

Après la facile victoire 3-1 contre le Beerschot, Alexander Blessin n'a porté aucun changement à son équipe. Par contre, Vincent Kompany a intégré Zirkzee et Francis Amuzu, reléguant Yarii Verschaeren sur le banc alors qu'Anouar El Hadj était malade. L'entame du duel a été colorée par Anderlecht notamment grâce à une combinaison entre Kouamé et Zirkzee, qui jouaient pour la première fois ensemble cette saison (3e). Sur une perte de balle Maxime D'Arpino, Lior Refaelov a isolé Amuzu, qui s'est fait devancer par Guillaume Hubert (5e). Par contre, Gueye, qui est rentré de la gauche vers l'axe, a battu Hendrik Van Crombrugge d'une frappe à distance (7e, 1-0). L'attaquant sénégalais a encore augmenté le chaos chez les Mauves: sur un coup de coin, la tête de Frederik Jäkel a touché la barre, mais Gueye a bien suivi (30e, 2-0). Entre-temps, Anderlecht avait encore manqué l'égalisation par Kouamé bien lancé dans la profondeur par Sergio Gómez (16e) et sur une ouverture de l'attaquant ivoirien, ZIrkzee a frappé sur le poteau (27e). L'international espoir néerlandais a encore touché la transversale sur une reprise (45e+3). La seconde période a débuté par un électrochoc pour Anderlecht avec l'exclusion de Kouamé pour un pied levé trop haut sur Jakel (47e). Cet uppercut a fait d'autant plus mal que Zirkzee n'a pas trompé Hubert alors qu'il a pu frapper à bout portant (50e). Le Néerlandais a quand même mis fin à cette série négative sur une balle en profondeur de Taylor Harwood-Bellis (63e, 2-1). Ce but a décoincé Zikzee, qui a obligé Hubert à dégager après avoir slalomé dans la défense ostendaise (65e). Van Crombrugge a aussi sauvé son équipe en contrant une tentative de Gueye (73e). Le capitaine anderlechtois avait évité le coup mortel mais monté au jeu (59e), Raman n'a pas cadré son coup de tête sur un centre d'Amuzu (77e). Anderlecht était toujours vivant et sur une phase quasiment identique, Raman a repris un centre de Gomez (82e, 2-2).