Lauréate à la Porte d'Auteuil en 2017, Ostapenko a dominé dans tous les secteurs de jeu. La Lettonne a également profité des nombreuses fautes directes de Pliskova, finaliste à Rome il y a encore une dizaine de jours. Prenant des risques sur son jeu offensif, la Tchèque, demi-finaliste sur l'ocre parisien en 2017, a commis pas moins de 25 fautes directes, contre seulement 9 coups gagnants. Au 3e tour, Ostapenko défiera l'Américaine Sloane Stephens (WTA 34) ou l'Espagnole Paula Badosa Gilbert (WTA 87). La seule fois où elle était parvenue à passer le premier tour à Paris, Ostapenko avait tout simplement remporté le tournoi. (Belga)

Lauréate à la Porte d'Auteuil en 2017, Ostapenko a dominé dans tous les secteurs de jeu. La Lettonne a également profité des nombreuses fautes directes de Pliskova, finaliste à Rome il y a encore une dizaine de jours. Prenant des risques sur son jeu offensif, la Tchèque, demi-finaliste sur l'ocre parisien en 2017, a commis pas moins de 25 fautes directes, contre seulement 9 coups gagnants. Au 3e tour, Ostapenko défiera l'Américaine Sloane Stephens (WTA 34) ou l'Espagnole Paula Badosa Gilbert (WTA 87). La seule fois où elle était parvenue à passer le premier tour à Paris, Ostapenko avait tout simplement remporté le tournoi. (Belga)