Le coriace Peynaud, qui pratique également le kickboxing, a vu avec soulagement arriver la fin du combat, qu'il aura eu le grand mérite de terminer certes vacillant, mais debout. L'arbitre néerlandais et le juge belge ont attribué neuf des dix rounds à Messaoudi (99-90), tandis que le juge luxembourgeois lui en a accordé huit (99-91). Le titre était vacant. Le lourd "Big Joe" Joël Tambwe Djeko, 30 ans, a par ailleurs ajouté une 17e victoire à son palmarès, pour seulement deux défaites et un nul, en martyrisant dès le premier des huit rounds le foie du Colombien John Cortez, 28 ans, qui rendait près de dix kilos à son bourreau. Le welter mexicain Agustin Lupo, 26 ans, s'est lui incliné par k.o au troisième des huit rounds contre Mohamed El Marcouchi, 31 ans, dont il s'agit de la 24e victoire en 26 combats. Le welter Sohaib El Sialiti (23 ans), qui en avait déjà remporté deux, a accroché une troisième victoire en trois combats à son palmarès, aux dépens du vétéran nicaraguayen Ramon Urbina (37 ans), battu (pour la 21e fois en 27 combats !) par k.o technique au troisième des quatre rounds. Enfin le super plume (-58,967 kg) Geram Eloyan, 27 ans, a infligé un k.o (sa 4e victoire en 5 combats) au deuxième des quatre rounds au Britannique Christopher Ben Cook, qui effectuait ses débuts chez les pros à également 27 ans. Ce gala était organisé au profit de la fondation "Fight For Africa", à l'initiative du premier échevin de la commune d'Ixelles Bea Diallo, aujourd'hui âgé de 48 ans, ex-challenger malheureux du Néerlandais Raymond Joval (51 ans) pour le titre de champion du monde IBO des poids moyens (72,574 kilos), en 2003 et 2005. Les deux hommes ont disputé l'acte III de leur duel, cette fois sans enjeu, mais pas sans sueur, puisqu'ils ont quand même très vaillamment été au bout de leur défi de dix rounds (de 2 minutes). Enfin le fils de Bea Diallo, Ibrahima Diallo, qui tentera en mars à Londres de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo, a joliment dominé aux points le Niçois Jordan Tomasini dans un combat amateur de welters, alors que le champion de Belgique des moins de 81 kilos Ziad El Mohor s'imposait également aux points contre le Lillois Walid Hocini. (Belga)

Le coriace Peynaud, qui pratique également le kickboxing, a vu avec soulagement arriver la fin du combat, qu'il aura eu le grand mérite de terminer certes vacillant, mais debout. L'arbitre néerlandais et le juge belge ont attribué neuf des dix rounds à Messaoudi (99-90), tandis que le juge luxembourgeois lui en a accordé huit (99-91). Le titre était vacant. Le lourd "Big Joe" Joël Tambwe Djeko, 30 ans, a par ailleurs ajouté une 17e victoire à son palmarès, pour seulement deux défaites et un nul, en martyrisant dès le premier des huit rounds le foie du Colombien John Cortez, 28 ans, qui rendait près de dix kilos à son bourreau. Le welter mexicain Agustin Lupo, 26 ans, s'est lui incliné par k.o au troisième des huit rounds contre Mohamed El Marcouchi, 31 ans, dont il s'agit de la 24e victoire en 26 combats. Le welter Sohaib El Sialiti (23 ans), qui en avait déjà remporté deux, a accroché une troisième victoire en trois combats à son palmarès, aux dépens du vétéran nicaraguayen Ramon Urbina (37 ans), battu (pour la 21e fois en 27 combats !) par k.o technique au troisième des quatre rounds. Enfin le super plume (-58,967 kg) Geram Eloyan, 27 ans, a infligé un k.o (sa 4e victoire en 5 combats) au deuxième des quatre rounds au Britannique Christopher Ben Cook, qui effectuait ses débuts chez les pros à également 27 ans. Ce gala était organisé au profit de la fondation "Fight For Africa", à l'initiative du premier échevin de la commune d'Ixelles Bea Diallo, aujourd'hui âgé de 48 ans, ex-challenger malheureux du Néerlandais Raymond Joval (51 ans) pour le titre de champion du monde IBO des poids moyens (72,574 kilos), en 2003 et 2005. Les deux hommes ont disputé l'acte III de leur duel, cette fois sans enjeu, mais pas sans sueur, puisqu'ils ont quand même très vaillamment été au bout de leur défi de dix rounds (de 2 minutes). Enfin le fils de Bea Diallo, Ibrahima Diallo, qui tentera en mars à Londres de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo, a joliment dominé aux points le Niçois Jordan Tomasini dans un combat amateur de welters, alors que le champion de Belgique des moins de 81 kilos Ziad El Mohor s'imposait également aux points contre le Lillois Walid Hocini. (Belga)