Après une édition disputée sur un circuit de 17 km à répéter treize fois, l'Amstel retrouve son parcours traditionnel, 254,1 km entre Maastricht et Valkenburg, avec trente-trois côtes au menu et quelques ajustements, comme l'ascension du très raide Gulperberg depuis Gulpen à une cinquantaine de kilomètres de la ligne. Deuxième l'an passé, battu de quelques millimètres par Van Aert, Tom Pidcock constitue le principal outsider, soutenu par une solide équipe INEOS Grenadiers comprenant Dylan van Baarle et Michal Kwiatkowski. Michael Valgren (vainqueur en 2018), Christophe Laporte, Michael Matthews, Benoît Cosnefroy, Marc Hirschi, Kasper Asgreen, Matej Mohoric et Valentin Madouas figurent aussi parmi les outsiders. Tiesj Benoot, Dylan Teuns et Tim Wellens représentent les chances belges, alors que Philippe Gilbert disputera pour la dernière fois une course qu'il a gagnée à quatre reprises, sans oublier son titre de champion du monde conquis à Valkenburg. La course féminine connaitra sa cinquième édition avec un parcours de 128,5 km agrémenté de 19 monts. Malgré l'absence de la tenante du titre, Marianne Vos, les Néerlandaises, qui ont remporté trois des quatre premières éditions, seront les favorites, avec le duo SD Worx Demi Vollering et Chantal van den Broek-Blaak, et Annemiek Van Vleuten (Movistar) en principales candidates à la victoire. Les principales outsiders sont Katarzyna Niewiadoma, Cecilie Uttrup Ludwig et Soraya Paladin ainsi que les coureurs de l'équipe Trek-Segafredo (Shirin van Anrooij, Lucinda Brand, Ellen Van Dijk et Elisa Balsamo). (Belga)

Après une édition disputée sur un circuit de 17 km à répéter treize fois, l'Amstel retrouve son parcours traditionnel, 254,1 km entre Maastricht et Valkenburg, avec trente-trois côtes au menu et quelques ajustements, comme l'ascension du très raide Gulperberg depuis Gulpen à une cinquantaine de kilomètres de la ligne. Deuxième l'an passé, battu de quelques millimètres par Van Aert, Tom Pidcock constitue le principal outsider, soutenu par une solide équipe INEOS Grenadiers comprenant Dylan van Baarle et Michal Kwiatkowski. Michael Valgren (vainqueur en 2018), Christophe Laporte, Michael Matthews, Benoît Cosnefroy, Marc Hirschi, Kasper Asgreen, Matej Mohoric et Valentin Madouas figurent aussi parmi les outsiders. Tiesj Benoot, Dylan Teuns et Tim Wellens représentent les chances belges, alors que Philippe Gilbert disputera pour la dernière fois une course qu'il a gagnée à quatre reprises, sans oublier son titre de champion du monde conquis à Valkenburg. La course féminine connaitra sa cinquième édition avec un parcours de 128,5 km agrémenté de 19 monts. Malgré l'absence de la tenante du titre, Marianne Vos, les Néerlandaises, qui ont remporté trois des quatre premières éditions, seront les favorites, avec le duo SD Worx Demi Vollering et Chantal van den Broek-Blaak, et Annemiek Van Vleuten (Movistar) en principales candidates à la victoire. Les principales outsiders sont Katarzyna Niewiadoma, Cecilie Uttrup Ludwig et Soraya Paladin ainsi que les coureurs de l'équipe Trek-Segafredo (Shirin van Anrooij, Lucinda Brand, Ellen Van Dijk et Elisa Balsamo). (Belga)