Les Diablotins auront l'occasion de décrocher leur billet pour la phase finale de l'Euro espoirs 2023 en cas de match nul ou de victoire face au Danemark, mardi à Herning.

"Je sens que le groupe est prêt à aller chercher cette qualification", déclare le capitaine des U21 belges Amadou Onana à la veille de la rencontre. "Le groupe est très soudé, comme il l'a été tout au long de la campagne. On a 23 compétiteurs qui jouent pour la victoire".

Après six matches, les troupes de Jacky Mathijssen comptent 18 points sur 18 et trônent en tête du groupe, avec 9 points d'avance sur le Danemark, qui compte deux matches de moins. "Un 18/18 c'est bien, mais un 19/21 ou un 21/21, c'est mieux", avance Onana.

Ce match au Danemark ne sera pas le dernier de la campagne de qualifications, qui se terminera par un match à domicile contre l'Ecosse le 5 juin.

Les neuf vainqueurs de groupe et le meilleur deuxième seront directement qualifiés pour l'Euro, rejoignant les deux pays-hôtes du tournoi. Les autres deuxièmes devront passer par des barrages. La Belgique tentera mardi se qualifier pour la quatrième fois pour l'Euro espoirs, une compétition que les Diablotins avaient disputée en 2002, 2007 et 2019.

Eliminée en phase de groupes de l'Euro en 2002 et 2019, la Belgique avait atteint les demi-finales de l'Euro 2007, se qualifiant au passage pour les Jeux Olympiques de Pékin en 2008. L'an prochain aussi, l'Euro sera une étape vers les Jeux de Paris 2024.

"Cela ne nous met pas de pression supplémentaire", dit le milieu défensif de Lille. "On connaît l'enjeu et on va tout faire pour que demain soir, on soit qualifié pour l'Euro. Ce serait beau d'aller aux JO mais cela passe par l'Euro et toute ma concentration est donc sur le match de demain. La première étape, c'est de se qualifier, puis on verra en temps voulu".

Les Diablotins auront l'occasion de décrocher leur billet pour la phase finale de l'Euro espoirs 2023 en cas de match nul ou de victoire face au Danemark, mardi à Herning. "Je sens que le groupe est prêt à aller chercher cette qualification", déclare le capitaine des U21 belges Amadou Onana à la veille de la rencontre. "Le groupe est très soudé, comme il l'a été tout au long de la campagne. On a 23 compétiteurs qui jouent pour la victoire". Après six matches, les troupes de Jacky Mathijssen comptent 18 points sur 18 et trônent en tête du groupe, avec 9 points d'avance sur le Danemark, qui compte deux matches de moins. "Un 18/18 c'est bien, mais un 19/21 ou un 21/21, c'est mieux", avance Onana. Ce match au Danemark ne sera pas le dernier de la campagne de qualifications, qui se terminera par un match à domicile contre l'Ecosse le 5 juin. Les neuf vainqueurs de groupe et le meilleur deuxième seront directement qualifiés pour l'Euro, rejoignant les deux pays-hôtes du tournoi. Les autres deuxièmes devront passer par des barrages. La Belgique tentera mardi se qualifier pour la quatrième fois pour l'Euro espoirs, une compétition que les Diablotins avaient disputée en 2002, 2007 et 2019. Eliminée en phase de groupes de l'Euro en 2002 et 2019, la Belgique avait atteint les demi-finales de l'Euro 2007, se qualifiant au passage pour les Jeux Olympiques de Pékin en 2008. L'an prochain aussi, l'Euro sera une étape vers les Jeux de Paris 2024. "Cela ne nous met pas de pression supplémentaire", dit le milieu défensif de Lille. "On connaît l'enjeu et on va tout faire pour que demain soir, on soit qualifié pour l'Euro. Ce serait beau d'aller aux JO mais cela passe par l'Euro et toute ma concentration est donc sur le match de demain. La première étape, c'est de se qualifier, puis on verra en temps voulu".