Le championnat de Belgique a débuté le 6 novembre dernier, à huis clos. Pour Alost, qui "regrette qu'il n'y ait pas eu une date commune de reprise du basket chez les messieurs, mais qui comprend la situation", selon son directeur Peter Venneman, il est difficile de pouvoir jouer sans spectateurs et sans rentrées sans une aide publique. "Plusieurs clubs continuent à jouer grâce à un soutien de leurs autorités locales et/ou régionales. Ce que nous n'avons pas. Nous avons donc décidé de ne pas jouer à domicile jusqu'à des temps meilleurs avec la possibilité de retrouver du public et lorsque l'horeca sera ouvert à nouveau." Peter Venneman explique aussi que sans l'apport d'un revenu des droits TV, cela place le sport en salle en grandes difficultés. Beaucoup d'équipes, selon lui, s'apprêtent encore à refuser de jouer à domicile. Dans ce cadre, Alost ne jouerait qu'un seul match jusqu'à janvier 2021, à Mons le 20 décembre. Dans un premier temps, les dirigeants de la Pro Basketball League avaient offert la possibilité aux clubs visités de reporter leurs deux premiers matches à domicile à une date ultérieure, étant donné le huis clos imposé par la crise sanitaire (ce qu'a fait Limburg United). Elle a ensuite étendu cette éventualité à l'ensemble des rencontres prévues à domicile en 2020. (Belga)

Le championnat de Belgique a débuté le 6 novembre dernier, à huis clos. Pour Alost, qui "regrette qu'il n'y ait pas eu une date commune de reprise du basket chez les messieurs, mais qui comprend la situation", selon son directeur Peter Venneman, il est difficile de pouvoir jouer sans spectateurs et sans rentrées sans une aide publique. "Plusieurs clubs continuent à jouer grâce à un soutien de leurs autorités locales et/ou régionales. Ce que nous n'avons pas. Nous avons donc décidé de ne pas jouer à domicile jusqu'à des temps meilleurs avec la possibilité de retrouver du public et lorsque l'horeca sera ouvert à nouveau." Peter Venneman explique aussi que sans l'apport d'un revenu des droits TV, cela place le sport en salle en grandes difficultés. Beaucoup d'équipes, selon lui, s'apprêtent encore à refuser de jouer à domicile. Dans ce cadre, Alost ne jouerait qu'un seul match jusqu'à janvier 2021, à Mons le 20 décembre. Dans un premier temps, les dirigeants de la Pro Basketball League avaient offert la possibilité aux clubs visités de reporter leurs deux premiers matches à domicile à une date ultérieure, étant donné le huis clos imposé par la crise sanitaire (ce qu'a fait Limburg United). Elle a ensuite étendu cette éventualité à l'ensemble des rencontres prévues à domicile en 2020. (Belga)