Le pneu avant gauche de sa monoplace a d'abord légèrement rebondi en touchant le béton à l'intérieur de la ligne blanche. Perdant légèrement le contrôle, le pilote espagnol a ensuite cogné le mur sur sa droite. Après quoi, sa voiture endommagée a fini sa course sur la voie des stands, la roue droite pliée. "Les murs sont très proches... Malheureusement, c'est encore arrivé aujourd'hui, mais je suis heureux que ce soit arrivé aujourd'hui" plutôt que le jour de la course, a déclaré Alonso au micro de NBC. Alors qu'il restait moins d'une heure à courir au cours de cette séance, il venait de boucler 126 tours, enregistrant le sixième tour le plus rapide de la journée. Il a finalement fini neuvième. Pour Alonso, qui brigue une première victoire à Indianapolis, les années se suivent et se ressemblent puisque pour sa deuxième tentative en 2019, il avait déjà commis une faute durant la semaine d'essais, prélude à un échec pour se qualifier pour la course en suivant. Pendant ce temps, le quintuple champion d'IndyCar Scott Dixon (Chip Ganassi Racing) a dominé les débats avec un tour bouclé en 39 sec 8050/1000e. Il a été suivi par Takuma Sato (39.8772) et Marco Andretti (39.9558). Simon Pagenaud, vainqueur l'an passé a lui réalisé le 27e temps (40.5011). (Belga)

Le pneu avant gauche de sa monoplace a d'abord légèrement rebondi en touchant le béton à l'intérieur de la ligne blanche. Perdant légèrement le contrôle, le pilote espagnol a ensuite cogné le mur sur sa droite. Après quoi, sa voiture endommagée a fini sa course sur la voie des stands, la roue droite pliée. "Les murs sont très proches... Malheureusement, c'est encore arrivé aujourd'hui, mais je suis heureux que ce soit arrivé aujourd'hui" plutôt que le jour de la course, a déclaré Alonso au micro de NBC. Alors qu'il restait moins d'une heure à courir au cours de cette séance, il venait de boucler 126 tours, enregistrant le sixième tour le plus rapide de la journée. Il a finalement fini neuvième. Pour Alonso, qui brigue une première victoire à Indianapolis, les années se suivent et se ressemblent puisque pour sa deuxième tentative en 2019, il avait déjà commis une faute durant la semaine d'essais, prélude à un échec pour se qualifier pour la course en suivant. Pendant ce temps, le quintuple champion d'IndyCar Scott Dixon (Chip Ganassi Racing) a dominé les débats avec un tour bouclé en 39 sec 8050/1000e. Il a été suivi par Takuma Sato (39.8772) et Marco Andretti (39.9558). Simon Pagenaud, vainqueur l'an passé a lui réalisé le 27e temps (40.5011). (Belga)