Dans ce cas, le règlement prévoit que c'est l'ordre dans lequel les nouveaux composants sont utilisés pour la première fois en piste qui détermine la position des pilotes sur la grille. Sauf pénalités supplémentaires, c'est donc l'ordre de sortie des stands pendant la première séance d'essais libres vendredi matin qui déterminera les positions de ces cinq pilotes, avec Alonso devant l'Australien Daniel Ricciardo, le Néerlandais Max Verstappen, le Français Pierre Gasly et le Néo-Zélandais Brendon Hartley. Chez Red Bull, Verstappen et Ricciardo reviennent à la version précédente de leur moteur Renault, le temps de résoudre les problèmes de fiabilité de la spécification la plus récente. Chez Toro Rosso, Gasly et Brendon Hartley bénéficient d'une version améliorée de leur moteur Honda. (Belga)